BFM Business

Assurance maladie: les dépenses explosent et le dérapage attendrait 9 milliards d'euros en 2020

L'objectif national d'augmentation des dépenses de l'Assurance maladie (ondam) devrait dépasser +7% en 2020, contre +2,4% initialement prévu.

L'objectif national d'augmentation des dépenses de l'Assurance maladie (ondam) devrait dépasser +7% en 2020, contre +2,4% initialement prévu. - PHILIPPE HUGUEN © 2019 AFP

La massification des tests de la Covid-19, conjuguée aux revalorisations de salaires des hospitaliers avancées au 1er septembre font exploser les dépenses de l'Assurance maladie. Leur dérapage atteindrait 9 milliards d'euros, selon Les Echos.

La crise sanitaire mais aussi les conséquences des hausses de salaire des personnels hospitaliers ont fait exploser l'objectif national des dépenses d'Assurance maladie (Ondam), fixé initialement à +2,4% en 2020. Désormais ce chiffre serait plus proche de 7% alors que la massification des tests virologiques Covid-19 pris en charge par la Sécurité sociale atteint le rythme d'un million par semaine.

Selon Les Echos, ce surcroît de dépenses pourrait atteindre au moins 9 milliards d'euros en 2020, citant une source gouvernementale.

Un premier surcoût de 8 milliards d'euros annoncé en juin

Un premier surcoût exceptionnel de 8 milliards nets avait déjà été annoncé en juin 2020 "pour acheter des masques, des blouses, des tests, verser une prime aux soignants, et des indemnités journalières aux travailleurs empêchés" rappelle le quotidien économique.

En cette rentrée, de nouvelles dépenses sont venues s'ajouter depuis que le gouvernement a décidé d'avancer au 1er septembre 2020 une partie de la revalorisation salariale des personnels hospitaliers (non-médicaux) découlant des accords négociés lors du Ségur de la santé, au début de l'été.

L'application d'une première hausse de 90 euros pèsera finalement sur les comptes 2020 de la Sécurité sociale à hauteur d'1 milliard d'euros.

Les tests virologiques coûteraient 1 milliards de plus

Enfin, cette accélération du dérapage des dépenses de l'Assurance maladie ne prend pas en compte le coût de la massification des tests virologiques Covid-19 réalisés en laboratoire, dont le rythme atteint un million par semaine.

Ceux-ci coûteraient à l'unité, selon Les Echos, 73 euros à la Sécurité sociale depuis que le gouvernement a décidé que chaque assuré social peut sans prescription médicale, ni même sans présenter de symptômes, se faire tester avec prise en charge par l'assurance maladie. Ce seul poste pourrait générer 1 milliard d'euros de dépenses supplémentaires.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco