BFM DICI

Hautes-Alpes: des manifestations sur des barrages contre la réorganisation d'EDF

Le barrage de Serre-Ponçon, dans les Hautes-Alpes.

Le barrage de Serre-Ponçon, dans les Hautes-Alpes. - Joël SAGET / AFP

À Rousset, environ 300 personnes, dont une bonne part de gilets jaunes, ont pique-niqué au pied du barrage de Serre-Ponçon, l'un des plus grands d'Europe.

Plusieurs centaines de personnes ont protesté ce samedi contre le projet de réorganisation d'EDF en manifestant à proximité de barrages hydroélectriques dans les Hautes-Alpes et en Isère.

À Rousset dans le premier département, environ 300 personnes, dont une bonne part de gilets jaunes, ont pique-niqué au pied du barrage de Serre-Ponçon, l'un des plus grands d'Europe.

Le 12 avril, l'État, qui détient 84% du capital, a détaillé son projet de réorganisation d'EDF dans un document transmis aux syndicats. Ce projet, connu jusque-là sous le nom de Hercule, prévoit que le groupe soit divisé en une société mère (regroupant l'énergie d'origine nucléaire et thermique, l'ingénierie et les fonctions centrales) et deux filiales (une pour l'hydroélectricité, l'autre regroupant énergies renouvelables et réseaux de distribution).

Vers une privatisation?

La société mère EDF SA, propriété à 100% de l'État, contrôlerait la filiale hydroélectrique à 100% et détiendrait "très majoritairement" la seconde filiale. Mais les opposants au projet redoutent que cette réorganisation soit la première étape d'une privatisation.

À Serre-Ponçon, "nous sommes là pour empêcher la privatisation du barrage et du lac qui va avec", a déclaré Émile, 68 ans, parmi les manifestants. "Nous craignons de payer plus cher l'eau et l'électricité", a complété Brigitte, 60 ans.

Depuis un belvédère surplombant le lac, les participants ont déployé une banderole géante affirmant: "Quand tout sera privé, on sera privé de tout".

Parmi d'autres élus, Mathilde Panot, députée du Val-de-Marne et vice-présidente du groupe La France Insoumise à l'Assemblée nationale, était présente à la manifestation dans les Hautes-Alpes, tandis que le maire EELV de Grenoble, Éric Piolle, participait à une autre sur le barrage de Saint-Egrève en Isère.

Cy.C avec AFP