BFM DICI

Hautes-Alpes: accusé de viol et d'agressions sexuelles, le maire de Montgardin démis de ses fonctions

Maire de France et son écharpe d'élu (photo d'illustration)

Maire de France et son écharpe d'élu (photo d'illustration) - Ludovic MARIN / AFP

L'élu avait déposé sa démission à la préfecture des Hautes-Alpes, qui en a pris acte.

Jean-Marc Aurouze, maire de Montgardin dans les Hautes-Alpes, a été démis de ses fonctions vendredi par la préfecture du département. L'élu avait déposé sa lettre de démission, après sa mise en examen pour viol et agressions sexuelles fin mars.

Sept filles mineures ont porté plainte, dont une de 16 ans, pour viol. L'édile de 69 ans, qui a reconnu les faits, avait été interpellé à son domicile et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Valence, après sa mise en examen pour agressions sexuelles sur mineures de 15 ans, viol sur mineure de plus 15 ans et détention d'images pédopornographiques. Il encourt 20 ans de réclusion criminelle.

D'après nos confrères du Dauphiné Libéré, l'ancien maire reste cependant conseiller municipal de sa commune. Les habitants de Montgardin ne sont donc pas appelés aux urnes et le conseil municipal devra se réunir pour élire un nouveau maire.

Fanny Rocher avec AFP