BFM DICI
bfmdici

Fermetures de classes: une douzaine de maires des Alpes du Sud manifestent en soutien au maire de Gap

Des élus devant l'école de Porte-Colombe à Gap.

Des élus devant l'école de Porte-Colombe à Gap. - BFM DICI

Le maire de Gap a entamé une grève de la faim pour sauver plusieurs classes d'écoles dans la commune.

La rentrée des classes étaient animée ce mardi matin à l’école de Porte-Colombe à Gap. Une douzaine de maires des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence s’est réunie, devant les grilles de l’établissement gapençais. Avec leur écharpe tricolore, ces élus locaux ont manifesté leur soutien à Roger Didier, en grève de la faim, qui se bat pour sauver plusieurs classes à Gap, notamment à Porte-Colombe et à l’école de la Gare.

"Son combat c’est celui de beaucoup d’élus qui, chaque année se battent pour le maintien des classes des écoles rurales", expliquent ces élus.

"Nous entendons tous et toutes conserver nos écoles car elles sont l’avenir de nos enfants. C’est la société qu’il faut préserver dans son ensemble", insiste Jean-Baptiste Aillaud, maire de Chateauvieux. Si aucun dialogue n’est instauré, une autre manifestation devrait avoir lieu la semaine prochaine.

Une réponse de l'Élysée

Lundi, le maire de Gap, qui a entamé une grève de la faim il y a huit jours a reçu une réponse de l’Elysée après avoir alerté par courrier la présidence sur la situation dans sa commune. Roger Didier s'est, d'après lui, "longuement" entretenu avec les conseillers Education et Territoires du chef de l'Etat, indique-t-il dans un post Facebook.

Un échange au terme duquel il aurait été demandé au recteur de l'Académie d'Aix-Marseille, Bernard Beigner, de se rendre à Gap "pour discuter sans a priori sur le dossier". Le maire de Gap, "bien qu'affaibli physiquement" poursuit sa grève de la faim.

Marianne Rey