BFM Auto

Vous pourrez bientôt acheter la trottinette que vous utilisez en libre-service

Bird va commercialiser des trottinettes aux particuliers, avec service après-vente et réparation.

Bird va commercialiser des trottinettes aux particuliers, avec service après-vente et réparation. - Bird

Bird a ouvert les précommandes de sa nouvelle trottinette maison. La Bird One sera dès cet été incorporée dans l’offre en libre-service dans les grandes villes, les clients pourront aussi choisir d’acheter leurs propres exemplaires.

De la trottinette en libre-service à la trottinette personnelle. Le californien Bird lance aujourd’hui la pré-réservation de sa toute nouvelle trottinette, la Bird One. Commercialisée 1299 dollars aux Etats-Unis (l'équivalent de 1150 euros), avec un acompte de 149 dollars (environ 130 euros), la Bird One sera livrée cette année aux particuliers, avant de rejoindre progressivement aussi les flottes en libre-service des deux côtés de l’Atlantique.

Une trottinette avec des services

Sur ce nouveau modèle disponible en trois coloris (noir, blanc, rose), le Californien promet 48 kilomètres d’autonomie en une seule charge de 4 à 6 heures. Bridée à 60km/h, elle disposera en effet d’une structure en aluminium, et de roues semi-solides, afin d’éviter les crevaisons. L’achat de la trottinette s’accompagne de l’accès à un service après-vente, une garantie d’un an, ainsi qu’un système de verrouillage numérique.

Parmi les opérateurs en libre-service de trottinettes électriques, Bird fait partie des rares, avec le Français Dott, à chercher à développer ses propres trottinettes. L’objectif premier: augmenter la durée de vie des trottinettes en libre-service, d’où ce travail sur la solidité de l’engin. En mars, une étude du site spécialisé Quartz avait ainsi analysé les données en libre accès de Bird à Louisville, dans le Kentucky.

Sur le seul mois d’août 2018, la durée de vie moyenne d’une trottinette en libre-service était de 28,8 jours… sur les 129 véhicules dont les données ont été analysées, seuls 7 ont eu une durée de vie de plus de 60 jours. Depuis 2017, Bird utilisait principalement des modèles grand public des marques Xiaomi, Ninebot, non pensés pour un usage intensif comme le libre-service. Puis, il avait lancé un modèle propre, la Bird One, introduit dans les flottes depuis quelques mois, comme rappelle le site spécialisé Les Numériques.

Un virage stratégique

Commercialiser ses propres trottinettes fait aussi partie d’une stratégie plus large de Bird, qui fait doucement évoluer son activité initiale d’opérateur en libre-service. Ce secteur est en pleine croissance, mais tous les observateurs s’accordent sur une saturation prochaine. 10 opérateurs sont présents à Paris, plus du double lorgne sur le marché de Barcelone et ainsi de suite. Si le succès est grandissant, le marché de la trottinette particulière l’est encore plus. L’an dernier, 1,64 million d’engin de déplacement personnel (EDP), dont une large majorité de trottinette, se sont vendus en France. Bird a senti la manne potentielle, et au-delà du prix de vente, mise clairement sur son ADN de service. Les propriétaires de trottinettes éprouvent souvent des difficultés à faire réparer leurs engins.

Ce virage vers la trottinette personnelle permet aussi à Bird de contourner les législations de plus en plus drastiques des municipalités sur les trottinettes en free-floating. San Francisco (Californie) a ainsi banni la majorité des opérateurs, dont Bird. La société contourne depuis peu cette interdiction d’exercer dans la ville en proposant une location longue durée et illimitée de ses trottinettes. Elle les livre et les récupère directement au domicile des clients. Cette offre sera aussi disponible dans les prochaines semaines à Barcelone, en Espagne.

Pauline Ducamp