BFM Auto

Ces Américains en guerre contre "la voiture du futur"

Des pick-up bloquant l'accès aux superchargeurs Tesla en décembre en Caroline du Nord.

Des pick-up bloquant l'accès aux superchargeurs Tesla en décembre en Caroline du Nord. - Reddit

Dans le pays de la Silicon Valley, tout le monde n'est pas branché voiture électrique et autonome. Des pick-up ont à plusieurs reprises bloqué volontairement des chargeurs Tesla et les prototypes de véhicules autonomes de Google ont été attaqués dans l'Arizona.

Le CES vient d'ouvrir ses portes à Las Vegas aux Etats-Unis. Le grand salon de l'électronique grand public s'est imposé depuis quelques années aussi comme un grand rendez-vous de l'automobile connectée avec de nombreuses innovations présentées par les grandes marques mondiales. Si on pourrait ainsi croire que les Etats-Unis représentent un paradis pour innover, en particulier dans l'automobile, le tableau n'est toutefois pas si idyllique.

Des prototypes de véhicules autonomes agressés

Waymo, la division de Google spécialisée dans le véhicule autonome, a par exemple essuyé des attaques de ses prototypes, testés depuis 2017 dans la ville de Phoenix, dans l'Arizona. Le New York Times faisait récemment état de 21 attaques enregistrées à ce jour.

Parmi les agressions vécues par ces prototypes, et accessoirement par les personnes placées derrière le volant pour intervenir si besoin, les rapports de police évoquent des jets de pierre. Une femme s'est par exemple mise à crier en demandant de quitter son quartier et un homme s'est arrêté au niveau d'un des véhicules en menaçant l'opérateur avec un tuyau en PVC.

Plus extrême, un homme a pointé son revolver calibre 22 face au véhicule d'essai et l'opérateur à bord. Il a expliqué à la police qu'il agissait en réaction à l'accident mortel que venait de commettre un prototype exploité par Uber en mars 2018.

Un autre habitant du quartier, qui avait essayé de faire sortir les prototypes de Waymo avec son Jeep Wrangler à plusieurs reprises, se présentait de son côté comme un opposant à ces essais présentés comme trop risqués. Google "ne nous a pas demandé si nous voulions bien faire partie de leur beta test", a expliqué sa femme dans une interview. Le couple, qui refuse de jouer les cobayes, aurait décidé de passer à l'action suite à un accident évité de peu entre un prototype et leur enfant de 10 ans.

Des anti-voitures électriques bloquent les chargeurs

Au-delà de la voiture autonome, le monde automobile se prépare aussi au basculement vers les véhicules électriques. Les Etats-Unis disposent même d'un leader dans ce domaine avec Tesla, qui s'est justement construit comme une marque 100% électrique "only".

Sauf que depuis la fin dernière, certains Américains manifestent ouvertement leur hostilité à l'égard des véhicules de la jeune marque. Comme le rapportait le site spécialisé américain Electrek, plusieurs pick-up ont ainsi été photographiés en Caroline du Nord en train de bloquer l'accès aux superchargeurs, les chargeurs rapides réservés aux clients Tesla. 

Si en France aussi des actes d'incivilité ont lieu tous les jours et reflète une cohabitation parfois difficile entre voitures thermiques et électriques, ce qui frappait ici était le caractère volontaire et organisé de ces opérations de blocage. Un acte qualifié de "Icing" (le mot "ICE" faisant référence aux "Internal Combustion Engine", les moteurs thermiques, et à la glace donc au fait de bloquer quelque chose) répété quelques jours plus tard, toujours en Caroline du Nord, mais avec des cas recensés aussi dans le Tennessee ou au Texas.

Face à ce blocage, un propriétaire de Model X, le SUV de Tesla, a pris l'initiative de tracter un pick-up hors de la station de recharge. Si le propriétaire du pick-up n'est heureusement pas intervenu, cette réaction paraît toutefois assez risquée au pays de l'Oncle Sam... et de la vente d'armes libre. 

Julien Bonnet