BFM Business

Valeo dévoile sa troisième génération de Lidar, équipement clé pour la conduite autonome

Valeo vient de dévoiler la 3e génération de son Lidar, un radar laser essentiel pour la voiture autonome.

Valeo vient de dévoiler la 3e génération de son Lidar, un radar laser essentiel pour la voiture autonome. - Valeo

L'équipementier automobile français Valeo vient de dévoiler la troisième génération de Lidar, un radar laser qui doit permettre d'améliorer les performances des futures voitures autonomes.

Lâcher les mains du volant et les yeux de la route: c'est la promesse de la voiture autonome. Si, sauf exceptions, les réglementations actuelles ne permettent pas pour le moment un tel relâchement du comportement sur routes ouvertes, la technologie continue de s'améliorer pour proposer des véhicules de plus en plus à l'aise pour rouler automatiquement d'un point A à un point B ou dans une zone donnée.

Lancement commercial en 2024

Valeo vient ainsi de dévoiler sa troisième génération de Lidar, un radar laser dont la mise sur le marché est programmée pour 2024. Une technologie essentielle pour la voiture autonome, que l'équipementier français développe depuis près de 10 ans. Valeo se présente ainsi comme le leader mondial des systèmes d'aide à la conduite et le seul équipementier à produire en série un Lidar pour des constructeurs automobiles.

En 2030, 90% des voitures en ventes seront équipées de systèmes d’aide à la conduite (ADAS) et le marché du Lidar devrait dépasser les 50 milliards de dollars à cet horizon, prévoit Valeo.

"Cette troisième génération de Lidar se destine à une grande variété de véhicules, les voitures particulières mais aussi les robotaxis ou les camions", a expliqué Geoffrey Bouquot, directeur R&D de Valeo en charge de la stratégie lors d'une conférence de presse ce mardi 23 novembre.

A la manière du radar, qui utile des ondes électromagnétiques pour détecter la présence d'objets, le Lidar utilise lui des lasers pour reconstituer l'environnement par un nuage de points. Avec une précision inégalée sur cette nouvelle génération, comme l'explique Valeo:

"Le Lidar reconstitue en trois dimensions et en temps réel ce qui se passe autour de la voiture, à un rythme de 4,5 millions de points et 25 images par seconde. Par rapport à la précédente génération, la résolution a été multipliée par 12, la portée par 3 et l’angle de vue par 2,5."

A l'aise en ville et sur voie rapide

Dans un film de présentation, Valeo a par exemple montré l'exemple d'un cycliste invisible pour un conducteur de nuit, avec les phares des véhicules arrivant devant lui et d'autres, stationnés, qui gênent aussi sa visibilité. Le vélo est bien détecté par le Lidar qui peut anticiper ses déplacements et un éventuel risque de collision.

L'équipementier insiste notamment sur sa capacité à fournir l'ensemble des équipements de sécurité d'un véhicule, avec des algorithmes capables de prendre les bonnes décisions au bon moment. L'alerte donnée par le Lidar pourra ainsi se traduire par un freinage d'urgence ou un évitement.

A l'aise en ville, le Lidar se veut aussi performant sur voie rapide. "Même à vitesse élevée sur autoroute, le véhicule qui en est équipé est en capacité de gérer de manière autonome une situation d’urgence", explique Valeo, qui met aussi en avant la capacité du système à fonctionner dans toutes les conditions météos et de luminosité.

Valeo vient de dévoiler sa nouvelle génération de Lidar, le radar laser essentiel pour la conduite autonome.
Valeo vient de dévoiler sa nouvelle génération de Lidar, le radar laser essentiel pour la conduite autonome. © Valeo

Dans sa communication, Valeo évoque "une délégation de conduite de niveau 2 d'autonomie et au-delà". Actuellement, seul le niveau 2 est autorisé: le véhicule gère la vitesse et peut suivre une trajectoire grâce aux lignes de la route, mais le conducteur doit à tout moment être en mesure de réagir et donc doit conserver les mains sur le volant et les yeux sur la route. Le niveau 3 permettrait donc de faire autre chose sur un tronçon donné (sur autoroute par exemple) même si cela pose encore un certain nombre de questions comme le temps laissé au conducteur pour reprendre la main. Ou, en cas de danger, quelle procédure d'urgence pour éviter un accident.

Des véhicules comme l'Audi A8 ou la Mercedes Classe S permettent déjà en théorie d'atteindre un tel niveau d'autonomie mais doivent pour le moment respecter la réglementation qui interdit au conducteur de relâcher son attention.

Mais, en France, en particulier, le code de la route s'adapte pour préparer le terrain à ces véhicules autonomes. Dans ce contexte, Valeo estime que 30% des voitures neuves premium devraient proposer un niveau 3 d'autonomie en 2030, et compte aussi sur le développement des droïdes de livraisons, des navettes autonomes ou d'usages dans l'agiculture, l'industrie minière ou les infrastructures, pour voir la demande en Lidar décoller ces prochaines années.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto