BFM Auto

Une voiture a prévenu la police que son conducteur était ivre (enfin presque)

Avec les véhicules autonomes et connectés, un conducteur ivre pourrait potentiellement bientôt être emmené directement au commissariat!

Avec les véhicules autonomes et connectés, un conducteur ivre pourrait potentiellement bientôt être emmené directement au commissariat! - Top Gear BBC

En Irlande du Nord, des policiers ont ironisé sur un appel d'urgence automatique reçu en provenance d'un véhicule accidenté et dont le conducteur s'est révélé être sous l'emprise de l'alcool.

L'eCall, ou appel d'urgence automatique, va être généralisé cette année. A partir du mois d'octobre, la plupart des véhicules neufs vendus en Europe seront ainsi équipés de cette fonction qui avertit automatiquement les secours en cas d'accident. A partir d'avril 2018, ce sera en effet obligatoire sur toutes les voitures commercialisées dans l'Union européenne.

Mais certains véhicules en sont déjà équipés. C'est le cas d'une Ford Fiesta qui a averti récemment la police du district de Craivagon, en Irlande du Nord. Sur leur compte Facebook, les policiers ont ironisé sur ce cas de figure, le conducteur accidenté s'étant révélé sous l'emprise de l'alcool:

"Certaines voitures de nos jours sont plutôt intelligentes. Saviez-vous que certaines peuvent en effet prévenir la police automatiquement si vous avez un accident?! C'est vraiment une bonne fonction de sécurité. Ce n'est en revanche pas une bonne fonction si vous êtes un conducteur alcoolisé. C'est exact, vous lisez bien - une VOITURE nous a appelés pour nous prévenir d'un accident la nuit dernière et le conducteur s'est révélé être ivre.  Vous pensiez avoir eu un week-end compliqué? Au moins votre voiture ne vous a pas dénoncé!", a publié la police de Craivagon.

Comme toutes les voitures ne sont pas encore équipées de cette fonction et qu'il vaut mieux ne pas attendre un accident, les policiers ont ajouté qu'ils comptaient également sur des témoignages pour éviter des drames sur la route:

"N'hésitez pas à nous appeler si vous suspectez qu'un conducteur soit en état d'ébriété. Le conducteur (de la Fiesta qui a averti les secours) n'était pas le seul conducteur ivre arrêté au cours du week-end. Nous agissons mais votre aide est précieuse pour débarrasser la route de ces conducteurs potentiellement à l'origine d'accidents mortels", ajoutent-ils dans leur post.

En attendant la voiture intelligente qui analysera l'état de santé du conducteur avant que celui-ci ne prenne le volant, il faut donc rester vigilant. Mais ce qui se rapprocherait le plus d'une telle fonction existe déjà en France: depuis décembre 2016, trois départements (Drôme, Marne et Nord) testent un système d'éthylotest antidémarrage pour des conducteurs dont le permis a été suspendu ou annulé pour alcoolémie.
Julien Bonnet, avec Top Gear