BFM Auto

Une Alpine en 2017, déjà 4 modèles en 2018?

Le concept Alpine Vision présenté début 2016

Le concept Alpine Vision présenté début 2016 - Jean-Christophe Magnenet - AFP

Annoncé pour la fin d'année, l'événement de lancement du premier modèle de série de la nouvelle génération d'Alpine tarde à se confirmer. Les préparatifs vont pourtant bon train côté production et marketing alors qu'on s'attend déjà à voir surgir rapidement 4 premiers modèles: le coupé, une déclinaison plus sportive, un cabriolet et un SUV.

Depuis la présentation du concept Alpine Vision en début d'année, et en entendant la version de série, la marque sortie du formol par Renault en 2012 tarde un peu à révéler le programme de ses futurs modèles. Les premiers seraient pourtant lancés sur le marché l'an prochain, l'occasion de faire le point sur une résurrection tant attendue.

L'usine de Dieppe, entre site de production et parc d'attractions

L'usine de Dieppe se prépare pourtant bien au démarrage de la production, comme nous l'avait rappelé un porte-parole de la marque au losange au moment de l'abandon du projet Clio RS16. Renault a en effet renoncé à produire cette nouvelle version musclée de sa citadine pour se concentrer sur l'opération renaissance d'Alpine. 

Pour jouer sur la passion des fans, le site de Seine-Maritime se destine par ailleurs à être également "un lieu de visite, d’animation, d’explications techniques, de communauté", avait indiqué en octobre le directeur de la marque, Michael Van der Sande, à nos confrères de L'Usine Digitale. Un Ferrari Park à la française? 

On a également appris qu'un premier showroom ouvrirait à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) via une annonce déposée en ligne par Renault. Sur son compte Twitter, la marque indique également être à la recherche d'un "Senior Product Manager" et d'un stagiaire "Chef de projet stratégie de contact et activation". 

Vers une gamme à 4 modèles?

Si les préparatifs vont donc bon train, on peut commencer à se demander à quoi ressemblera la gamme Alpine en 2017. Comme l'avait annoncé le patron de Renault Carlos Ghosn, la première voiture de série sera un coupé très proche du concept Vision, avec un moteur en position centrale arrière comme au bon vieux temps. Il s'agirait d'un 4 cylindres de 1,8 litre affichant près de 300 chevaux, le tout relié à une boîte automatique EDC à double embrayage, croit savoir le magazine britannique Autocar

Plutôt prometteur, avec, comme seule certitude, un 0 à 100 km/h déjà annoncé en moins de 4,5 secondes, soit mieux qu'une Porsche 718 Cayman, présentée comme une de ses principales rivales, et à un prix de départ d'environ 50.000 euros. Son nom reste également encore un mystère même si deux dénominations ressortent pour le moment: A210 ou AS1.

L'événement de présentation de ce modèle était prévu pour la fin de l'année mais pourrait être reporté au début d'année prochaine, semble également suggérer Autocar. Contacté, Renault ne communique pas encore sur ce rendez-vous mais pourrait se faire pardonner en présentant rapidement dans la foulée deux autres modèles: une variante plus sportive du coupé et une version décapotable.

Enfin, pour 2018, des rumeurs évoquent également la possibilité d'un SUV compact, proche d'un Porsche Macan. En juin, aux 24 Heures du Mans, Bernard Ollivier, directeur général adjoint d'Alpine, rappelait que la définition d'une voiture sportive en Chine ou en Allemagne s'appliquait aussi aux SUV. A suivre...

Julien Bonnet