BFM Auto

Renault lève le voile sur l'Alpine Vision

Après 21 ans d'absence, la révélation de cette Alpine Vision marque la renaissance d'Alpine.

Après 21 ans d'absence, la révélation de cette Alpine Vision marque la renaissance d'Alpine. - Renault Alpine

Carlos Ghosn en personne a présenté à la presse mondiale la nouvelle Alpine 2016: la Vision. Un lancement en grande pompe depuis Monaco, théâtre des plus grands exploits de la marque.

"Alpine is back!", comme s'est écrié Carlos Ghosn, le patron de Renault. Oui, Alpine est de retour et cela fait des mois que l'on attendait cette présentation officielle du nouveau modèle du mythique constructeur français. Une journée historique pour les amoureux de la marque, et les petits plats ont été mis dans les grands: 120 modèles de l'A110, la berlinette de légende d'Alpine, ont été rassemblés avec leurs propriétaires à Monaco pour marquer le coup. Monaco, un choix symbolique, théâtre des anciens exploits de l'A110 qui réalisa le triplé au rallye de Monte Carlo en 1973. 

Mais celle que tout le monde attendait était l'Alpine 2016, la berlinette qui marque la renaissance de la marque mythique. Carlos Ghosn, le PDG de Renault, a fait une entrée remarquée, fendant les rangées d'A110 avant d'enfin lever le voile sur la nouvelle Alpine Vision.

L'Alpine Vision est blanche, dotée d'une silhouette basse et effilée, et abattra le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. L'objectif avec la Vision n'est pas juste de sortir une seule Alpine mais d'initier le renouveau de la marque autour de ce nouveau modèle. L'Alpine présentée ici est bien sûr un showcar, mais elle promet d'être très proche du modèle de série, vraisemblablement attendu pour le Mondial de l'Auto de Paris en octobre, pour une commercialisation en 2017. 

Une concurrente pour la Cayman et la 4C

Selon Carlos Ghosn, la nouvelle Alpine Vision sera fabriquée à Dieppe, fief de la marque créée en 1955 par Jean Rédélé. Reste un flou autour des spécifications techniques: on sait juste qu'elle sera équipée d'un moteur quatre cylindres turbo et qu'elle sera plus légère, sans pour autant disposer de chiffres officiels. Sur ce point on parie sur un poids qui se situerait sous la tonne. 

L’intérieur du véhicule, qui avait fuité récemment sur la toile, est réussi. A la fois sportif et luxueux, c'est un panaché de matières raffinées: cuir, aluminium, carbone et microfibres. Le pédalier est en aluminium, les vitesses se passent avec des palettes au volant et les sièges baquets sont de rigueur. Un modèle résolument inspiré de la compétition.

Pour les tarifs, rien de définitif non plus mais ils devraient tourner autour de 50.000 euros. Et ce afin de mieux concurrencer l'Alfa Romeo 4C et la Porsche Cayman, rivales toutes désignées de la Vision. Enfin, après 21 ans d'absence la berline sportive française renaît! Voici quelques clichés officiels de cette Alpine Vision, en attendant de pouvoir l'admirer de plus près ou, qui sait, de la conduire?

H.B.