BFM Business

Triumph dévoile le Trekker GT, son premier vélo électrique

Designé par les équipes britannique de Triumph, le Trekker GT est équipé par Shimano

Designé par les équipes britannique de Triumph, le Trekker GT est équipé par Shimano - Triumph Motorcycles

La constructeur britannique a dévoilé le Trekker GT, un vélo à assistance électrique équipé par le japonais Shimano. Son point fort, l'autonomie qui atteint 150 km.

Pas une semaine sans une nouveauté dans le monde du vélo électrique. La dernière en date en surprendra plus d'un puisqu'il s'agit cette fois de Triumph Motorcycles, le père de la célèbre Bonneville, qui a dévoilé le sien. Son nom, Trekker GT, ce qui laisse présager de ses capacités

Ce premier modèle est dans la lignée des motos de la marque: léger, puissant et robuste. D'ailleurs il est recouvert des mêmes peintures que les grosses cylindrées britanniques (Matt Silver Ice ou Matt Jet Black).

Doté d'un cadre aluminium hydroformé 6061, il est totalement équipé par Shimano. Son moteur est un Steps E6100 d'une puissance de 250 W (60 NM) qui lui permet d'atteindre facilement les 25 km/h, mais selon le site spécialisé Electrek, sa puissance peut monter à 500W.

Le moteur et la batterie du Trekker GT sont fournis par Shimano
Le moteur et la batterie du Trekker GT sont fournis par Shimano © Triumph Motorcycles

Sa batterie, également fournie par Shimano, affiche une capacité de 504 Wh lui permettant d'atteindre une autonomie de 150 km. De quoi ne pas se soucier de tomber en panne sèche. Et pour connaitre son autonomie en temps réel, un écran de contrôle installé sur le guidon affiche toutes les infoirmations nécessaires (vitesse, niveau de la batterie, programmation des vitesses...).

Les équipements sont un autre point fort du Trekker. Il dispose de freins à disque hydrauliques (Shimano Deore M600), un éclairage LED, des garde-boue, une béquille, un porte-bagages, une selle Royal Vivo et même un antivol ABUS Proshield fixé sur la roue arrière. Il est même livré avec un kit de nettoyage de la chaîne Muc-Off.

Le vélo Triumph est équipé d'un antivol Abus fixé sur la roue arrière
Le vélo Triumph est équipé d'un antivol Abus fixé sur la roue arrière © Triumph Motorcycles

Tout cela a évidemment un prix, 3200 euros, ce qui le le classe dans les vélos électriques haut de gamme. Il est plus cher que les VanMoof (2000 euros), Moustache Samedi 28.2 (2600 euros), Cowboy (2300 euros) et même le Angell Bike (2690 euros) qui sera livré aux premiers clients dans quelques semaines.

Mais apparemment, la marque britannique ne cherche pas à séduire les cyclistes, mais plutôt ses propres fans. Il n'est pas le premier à le faire dans le monde de la moto. Avant lui, Ducati, BMW, KTM ou encore Bultaco se dont lancé dans le vélo. Même Harley Davidson a évoqué des projets dans ce domaine, mais pour l'instant la marque américaine n'a rien dévoilé de concret.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco