BFM Business

Toujours plus de bouchons en France en 2019

BFM Auto

Les habitants des 25 plus grandes villes françaises ont passé plus de temps dans les bouchons l’an dernier, selon le dernier baromètre Index Trafic réalisé par TomTom.

Le trafic ne s’est pas amélioré dans les grandes villes l’année dernière, bien au contraire. Selon la 9e édition de l'Index Traffic réalisé par le spécialiste du GPS TomTom, 21 des 25 grandes villes françaises ont vu les temps de trajet sur la route stagner, voire s’allonger l'an dernier. La situation s’est particulièrement dégradée dans la capitale, ville la plus embouteillée de France devant Marseille et Bordeaux.

Les grèves du mois de décembre ont en effet contribué à augmenter la congestion sur les routes et autoroutes franciliennes. Sur les 25 villes, le pire jour pour circuler fût le 12 décembre 2019, au plus fort du mouvement social.

Les grèves ont pesé sur le trafic

Les Parisiens ne sont pas les seuls à avoir perdu encore plus de temps l’an dernier dans les bouchons, notamment en raison des grèves. Les Grenoblois habitent ainsi la 4e ville la plus embouteillée de France, et en décembre, le temps passé bloqué sur la route y a grimpé de 6%. Au total, sur toute l’année, les Grenoblois ont perdu 8 heures de plus coincés dans les embouteillages. Le 6 décembre, le deuxième jour du mouvement social, a été le pire jour de l’année pour rouler dans Grenoble et son agglomération.

"Grenoble subit la plus forte hausse (+3%) et se situe à égalité avec Bordeaux. Avec Strasbourg (9e) et Lyon (6e), ce sont les villes qui dont la congestion a subi la plus forte hausse en décembre 2019 comparé à décembre 2018", précise le communiqué de TomTom.

Les conditions de circulation en légère amélioration à Marseille

Et même dans les villes où TomTom note une amélioration du trafic via l’Index, les automobilistes n’ont pas forcément gagné de temps concrètement. Ainsi, à Marseille, le niveau d’embouteillage moyen est de 34%, soit pile la moyenne française et mieux que l’an dernier.

Mais les conducteurs ont perdu l’an dernier 6 jours et 7 heures dans les bouchons, soit 5 heures de plus qu’en 2019. Une nouvelle autoroute a pourtant désengorgé la cité phocéenne, mais si les bouchons ont baissé sur les quatre voies et autoroutes, les Marseillais n’ont pas gagné de temps.

A côté de Bangalore ou Manille, on circule facilement dans Paris

En Europe, avec 34% de taux de congestion, la France est le 3e pays le plus congestionné derrière la Russie (53%) et la Pologne (36%).

Pauline Ducamp