BFM Business

Segway dévoile un siège mobile qui rappelle celui vu dans le film Wall-E

Le S-Pod rappelle le siège qui transporte les humains dans Wall-E

Le S-Pod rappelle le siège qui transporte les humains dans Wall-E - Segway/Pixar

Au CES, Segway, la marque connue pour son gyropode, a présenté un fauteuil roulant qui rappelle beaucoup le siège autonome dans lequel se déplacent les anciens habitants de la Terre dans le film Wall-E.

Et si, dans un avenir proche, vous ne preniez plus les transports en commun, un vélo, votre voiture ou tout simplement vos jambes pour vous rendre quelque part, mais que vous restiez bien confortablement assis dans un siège... mobile. C'est, en résumé, le concept présenté au CES de Las Vegas par Segway, la marque célèbre pour son "Personal Transporter" qui permet de se déplacer debout en inclinant simplement son corps.

Le S-Pod
Le S-Pod © Segway

Les visiteurs du grand salon de l'électronique grand-public ont ainsi pu assister à des démonstrations de ce nouveau drôle d'engin, baptisé le "S-Pod". On peut ainsi voir ci-dessous l'essai réalisé par une journaliste américaine de Cnet. Son verdict? Elle trouve l'engin ridicule mais, après quelques mètres à bord, finalement très attachant.

Le principe est assez simple: il suffit de s'asseoir dedans et une petite télécommande, discrètement logée dans l'accoudoir de droite, permet de contrôler l'engin.

Le côté "wahoo" du S-Pod réside notamment dans sa stabilisation gyroscopique: au moment de s'asseoir à l'intérieur, difficile de se rendre compte qu'on prend place dans un siège mobile avec seulement deux roues.

Le S-Pod, le début de la fin pour l'humanité?

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont comparé le S-Pod avec le siège imaginé dans le film Wall-E, sorti en 2008. Dans ce long-métrage des studios Pixar qui se déroule dans un futur dystopique, les humains ont fui la Terre devenue inhabitable, car transformée en dépotoir géant.

Nos descendants vivent donc à bord d'un gigantesque vaisseau spatial, où ils ont quasiment perdu l'usage de leurs jambes. Ils se déplacent dans des fauteuils en lévitation. Résultat: une certaine surcharge pondérale généralisée liée au manque d'activité physique. 

Le siège autonome dans lequel se déplace les humains dans le film Wall-E
Le siège autonome dans lequel se déplace les humains dans le film Wall-E © Pixar

Bientôt sur nos pistes cyclables?

Si le scénario du film d'animation peut nous faire craindre le début de la fin pour l'Humanité, le S-Pod ne devrait pas envahir nos rues dans les prochains mois. Dommage, les flemmards y auraient sûrement vu un moyen pratique pour accéder sans effort aux déplacements facilités dans les pistes cyclables qui se développent notamment beaucoup ces derniers temps à Paris.

Tout d'abord, il est actuellement interdit de circuler dans une piste cyclable avec un gyropode, rappelle un article du Monde (même si les trottinettes électriques y sont tolérées). L'interdiction vaudrait donc a priori aussi pour la version siège mobile, étant donné que les personnes se déplaçant en fauteuils roulants sont assimilés à des piétons et n'ont pas non plus l'autorisation de circuler dans ces voies réservées. Dernière option donc: le trottoir, mais la vitesse doit être limitée à 6km/h alors que le S-Pod peut atteindre en théorie... les 38km/h! 

Deuxièmement et d'après le communiqué de presse de Segway, cet hybride entre gyropode et fauteuil roulant se destine plutôt à des zones bien définies: aéroports, centres commerciaux ou parcs à thème. Si elle n'évoque logiquement pas Wall-E, l'entreprise cite une autre source d'inspiration cinématographique: les gyrosphères aperçues dans Jurassic World (2015) et Fallen Kingdom (2018). Vivement que l'on puisse circuler dans des sièges mobiles au milieu de dinosaures recréés génétiquement!

Julien Bonnet