BFM Auto

Renault Kangoo: bientôt une version low-cost fabriquée au Maroc

Le concept du futur Kangoo dévoilé l'an dernier.

Le concept du futur Kangoo dévoilé l'an dernier. - Renault

D'après le magazine Challenges, la prochaine génération du Renault Kangoo se déclinera en deux versions: une première, haut de gamme, toujours fabriquée en France, et une version plus abordable, assemblée au Maroc.

Quel avenir pour le Kangoo? Le célèbre utilitaire de Renault reste un champion des ventes dans sa catégorie mais l'heure du changement a sonné.

Lancée en 2007 avec une remise au goût du jour en 2013, l'actuelle deuxième génération doit passer le relais l'an prochain. Et, comme l'indique le magazine Challenges, la marque au losange s'orienterait vers une offre originale sur ce modèle: proposer une version plutôt haut de gamme qui resterait fabriquée en France mais aussi un modèle low-cost, made in Maroc.

Un Kangoo marocain à moins de 10.000 euros

C'est cette version abordable qui devrait ouvrir le bal, avec un lancement programmé en fin d'année prochaine. "Ce véhicule sera en fait "un ancien Dacia Dokker fabriqué à Tanger, au Maroc, profondément restylé à l'avant et à l'intérieur", note l'article de Challenges.

Le Dokker
Le Dokker © Dacia

Une base technique que Renault a su faire évoluer, mais dont les origines remontent à la deuxième génération de Clio lancée en... 1998. De quoi permettre de réduire fortement les coûts. La marque au losange viserait ainsi un tarif de base démarrant sous les 10.000 euros. A titre de comparaison, les tarifs de l'actuel Kangoo débutent à 21.700 euros en prix catalogue.

Un Kangoo nouvelle génération pour Maubeuge

Début 2021, ce sera au tour du Kangoo made in France d'entrer en piste. Il serait toujours produit à Maubeuge (Nord). Contrairement à son nouveau cousin marocain qui ne sera commercialisé qu'en version utilitaire, ce Kangoo "de luxe" disposera également d'une version "ludospace", avec des places à l'arrière. 

Comme pour la précédente génération, une version 100% électrique sera au programme. Elle sera aussi proposée sur le Citan, l'utilitaire de Mercedes que Renault assemble sur une base de Kangoo et qui n'est pas encore proposé en version zéro émission.

Alors que Renault doit présenter la semaine prochaine son plan de restructuration et que le gouvernement tient à préserver l'activité industrielle en France, une délocalisation intégrale du Kangoo au Maroc passerait très mal. Comme le rappelle Challenges, 1725 personnes travaillent actuellement sur le site de Maubeuge, dont le niveau de production est resté stable ces dernières années.

Julien Bonnet