BFM Auto

Flashé à 229km/h en Renault Kangoo

229km/h en Renault Kangoo, ça pourrait être une idée de record pour la saison 3 de Top Gear France, histoire de prendre le relais du désormais plus que célèbre Fiat Multipla. Mais non, ce n’est qu'une mésaventure vécue par un habitant de Haute-Vienne. Le quinquagénaire a été convoqué par les gendarmes sur la foi d'un radar automatique vraisemblablement défaillant.

Dès son arrivée, le présumé chauffard a poliment expliqué qu'il ne pouvait s'agir de lui car il ne conduit que son véhicule utilitaire, incapable d'atteindre pareille vitesse. Vérification faite sur la photo prise le 12 avril sur la RN 520, il s'agissait pourtant bien de lui et de sa Kangoo.

Un bug de la cabine de radar automatique

"Nous n'avons pas grand chose à dire sinon que ce type de véhicule n'est pas capable de monter à une telle vitesse. Il est vraisemblable que le radar a eu un bug", a confessé mercredi auprès de l'AFP la gendarmerie de Haute-Vienne, un brin gênée.

L’année et le type de modèle Kango n’ont pas été révélés par la gendarmerie, mais dans la gamme actuelle, le Kangoo le plus puissant est équipé d’un moteur quatre cylindres essence de 115ch, un peu court pour les 229km/h. Selon les essais menés par le site spécialisé fiches-auto.fr, un Kangoo de 2014 atteint au maximum les 179km/h avec cette motorisation. Loin donc des 229km/h. Les poursuites contre le quinquagénaire ont donc été annulées. Les gendarmes ont précisé qu'aucun autre automobiliste n'a, à leur connaissance, été victime de ce radar capricieux.