BFM Auto

Quels modèles pourraient être concernés par un malus plus sévère en 2017 

Si elles ont fait des progrès, une Ford Mustang ou une BMW émettent encore trop de CO2 selon le barème du bonus-malus. En 2017, il sera durci et pourra alourdir la facture de 10.000 euros sur ces deux modèles.

Si elles ont fait des progrès, une Ford Mustang ou une BMW émettent encore trop de CO2 selon le barème du bonus-malus. En 2017, il sera durci et pourra alourdir la facture de 10.000 euros sur ces deux modèles. - AFP

Le barème 2017 du bonus/malus devrait être présenté dans le projet de loi de finances cette semaine. Selon Les Echos, le montant du malus sera significativement relevé et touchera un plus grand nombre de véhicules.

En 2017, le dispositif du bonus/malus pourrait être rebaptisé "Superbonus/Supermalus". Selon les indiscrétions du quotidien Les Echos, le gouvernement s’apprêterait en effet à durcir le barème en 2017, qui ne comptera plus d’un côté que le superbonus dédié aux voitures électriques et étendra de l’autre le malus à un plus grand nombre de véhicules. Et ce malus s’annonce beaucoup plus salé, pour les modèles les plus polluants.

50 euros pour une Renault Talisman essence 

Premier exemple avec une Renault Talisman à moteur essence. Le moteur quatre cylindres Energy TCe 200 chevaux émet 127 grammes de CO2 par kilomètre (en cycle NEDC, données constructeur). Cette année, la berline était classée dans la zone neutre, n’était donc pas pénalisée. L’année prochaine, elle pourrait l'être, de 50 euros à l’achat (sur un prix catalogue de 35.800 euros, un moindre mal). Le malus serait en effet applicable aux modèles qui émettent 127 grammes de CO2 par kilomètre et au-delà. Il ne démarrait qu’à 131 grammes cette année. Les moteurs diesel de la gamme Talisman resteront eux dans la zone neutre.

10.000 euros pour une Ford Mustang

Deuxième exemple avec une Ford Mustang, et là, le gouvernement ne fait pas que dans le symbole. Cette année, la pony-car en version GT, équipée du moteur V8 5.0, était pénalisée de 8.000 euros de malus, car elle émet 281 grammes de CO2 par kilomètre, avec une boite automatique.

En 2017, si le barème se confirme, il faudra ajouter 10.000 euros de malus au prix de vente de la Mustang. Ce "supermalus" sera aussi appliqué à de plus nombreux modèles, dès qu’ils émettent 191 grammes de CO2 par kilomètre. Jusqu’à présent, ces modèles n’étaient pénalisés que de 6.500 euros de malus, de 8.000 euros s’ils dépassaient les 200 grammes par kilomètre. Il faudra donc rajouter ces 10.000 euros aux 42.900 euros minimum à débourser pour une Mustang.

Le Superbonus pour une Renault Zoé

Le barème 2017 devrait conserver en contrepartie le Superbonus, dédié à la conversion de véhicules diesel en véhicules électriques. Par exemple, pour l’achat d’une Renault Zoé et la mise au rebut d’un vieux Scénic diesel, le propriétaire verra le tarif de la Zoé baisser de 10.000 euros (6.300 euros de Bonus et 3.700 euros de prime de conversion).

Pauline Ducamp