BFM Auto

Pneu hiver, pneu neige: quelle appellation pour quel usage

Pneu neige, pneu hiver, pneu quatre saisons, quel pneumatique utiliser?

Pneu neige, pneu hiver, pneu quatre saisons, quel pneumatique utiliser? - boris HORVAT / AFP

En cette journée d’épisode neigeux, certains regrettent de ne pas avoir choisi les pneus hiver. Mais entre les pneus neige, hiver, contact, quatre saisons, comment s’y retrouver?

La question est régulièrement mise en débat, lorsque les conditions hivernales laissent les automobilistes sur le bord de la route. Faut-il, comme en Allemagne, rendre obligatoire les pneus hiver? Ce matin, l’ancien ministre des Transports Dominique Bussereau a de nouveau posé la question.

"Il y a eu aussi un manque de réflexe des automobilistes [dans l’Hérault, ndlr] que n’ont pas ceux qui habitent dans les Vosges ou dans le Jura, a déclaré sur LCI l’ancien ministre. Il faut aussi réfléchir […] à avoir l’obligation, comme dans tous les pays européens qui nous entourent, d’avoir des pneus hiver que l’on installe au mois d’octobre, et qu’on enlève à la fin du mois de mars".

"Culturellement en France, nous n’avons pas une forte attractivité pour les pneus hiver. On a tendance à considérer que c’est réservé à des zones blanches, soit des régions de France où ils tombent régulièrement de la neige, car on fait l’amalgame entre pneus neige et pneus hiver", confiait à BFMTV Stéphane Sabourin, directeur exécutif de 1001pneus.fr.

Pneu hiver, pneu neige, pneu quatre saisons, quelles sont les grandes différences entre ces pneumatiques?

Le pneu hiver, dès que les températures chutent

Un pneu hiver dispose d’un relief particulier, avec des rainures plus profondes, dont les lamelles évacuent plus facilement l’humidité. La clé, c’est la gomme spéciale de ces pneumatiques, qui résiste au froid, grâce à un alliage particulier de caoutchouc. Ainsi, la gomme reste souple, ne durcit pas comme les pneus été. Le pneu conserve mieux son adhérence sur un sol froid et humide, également sur une fine couche de neige.

Le pneu neige, pour des conditions extrêmes

Les pneus neige disposent de rainures spécialement conçues pour des routes enneigées, avec des couches plus importantes, de la glace ou de la neige tassée. Ils sont plutôt préconisés dans les pays du nord de l’Europe, ou en France, pour des trajets dans les zones montagneuses. Leur utilisation n'est pas réglementée. Cependant, sur certains tronçons estampillés "B26", si leur autorisation n'est pas précisée, le conducteur devra utiliser des chaines. 

Certains pneus sont même cloutés, mais leur usage est extrêmement réglementé. Actuellement, ils peuvent être utilisés jusqu'au 25 mars. Il n’est d’ailleurs pas conseillé de rouler sur route goudronnée avec ce type de pneumatiques. Ils sont surtout beaucoup plus chers, des tarifs environ 40% plus élevés.

L'alternative, le pneu quatre saisons

Pour inciter les automobilistes à mieux s’équiper à l’approche de l’hiver, les pneumaticiens ont développé des pneus quatre saisons. Leur gomme est optimisée pour supporter ne pas trop faire augmenter la consommation du véhicule comme un pneu été, mais avoir l’adhérence de pneus hiver. En règle générale, l’efficacité se montre surtout moyenne. Mieux vaut donc chausser des pneus hiver.

A quel prix?

Mais acheter un train de pneus supplémentaires, voire deux, représente un petit budget. "C’est une piste sérieuse, mais elle a un coût", concèdait ce matin Dominique Bussereau. Il faut compter en moyenne entre 70 et 80 euros par pneu, pour une marque moyenne en qualité, un petit peu plus cher si on rajoute une jante.

"Il vaut mieux en acheter quatre, car si vous en mettez par exemple deux à l’avant car ce sont les roues qui tractent, c’est bien, mais alors c’est l’arrière qui va glisser", résumait il y a quelques semaines sur notre plateau Yves Carra, porte-parole de l’Automobile Club Association.

Pauline Ducamp