BFM Auto

Permis moto: nous avons testé le nouvel examen pratique

Le nouvel examen du permis moto est entré en vigueur le 1er mars.

Le nouvel examen du permis moto est entré en vigueur le 1er mars. - BFMTV

Depuis le 1er mars, les candidats au permis moto devront passer un nouvel examen. Philippe Monneret, fondateur de l'école de conduite Easy Monneret, a fait découvrir la nouvelle épreuve pratique à BFMTV.

Depuis le 2 mars, les élèves des moto-écoles découvrent le nouveau format des épreuves du permis moto. Direction Meudon (Hauts-de-Seine) chez Easy Monneret, l'une des écoles les plus fréquentées de région parisienne, pour découvrir le nouveau parcours hors circulation, la partie la plus redoutée du permis moto.

Le fondateur d'Easy Monneret, Philippe Monneret, nous a fait découvrir le nouveau tracé de cette épreuve. Issu d'une lignée de motards professionnels, ce pilote est associé à des compétitions emblématiques comme le Bol d'Or, les 24 Heures du Mans et de Spa. Depuis dix ans, il se consacre à la formation des motards.

Une épreuve hors circulation à connaître par coeur

"Ce parcours n'est ni plus facile, ni plus difficile qu'auparavant, explique le dirigeant d'Easy Monneret à BFMTV. Il réclame toujours des aptitudes à maîtriser sa moto à vitesse lente pour se faufiler dans la circulation, à éviter un obstacles et freiner en urgence". 

Pour Philippe Monneret, la principale difficulté sera de mémoriser ce parcours qui comprend des demi-tours avec et sans passager, un tour à 360° et demande de passer du bon côté des plots.

"A certains endroits, on ne comprend pas bien pourquoi il faut passer à gauche ou à droite d'un plot, ça ne change rien à sa maîtrise de la moto, mais ça peut coûter cher", indique le directeur de l'école de conduite.

En effet, un erreur de parcours vaut une note C qui disqualifie immédiatement le candidat.

Des questions sur la trajectoire de sécurité

Philippe Monneret reste circonspect sur l'épreuve en circulation. Dix minutes plus longue, elle demande au candidat de vérifier la prise des virages en prenant les fameuses trajectoires de sécurité avec une technique issue des forces de l'ordre motorisées. Cette trajectoire consiste à se positionner sur les routes à double sens pour éviter un choc latéral ou frontal avec un véhicule arrivant dans le sens opposé de circulation. 

"Cela fait des années que l'on enseigne la trajectoire dans notre école et elle varie en fonction de l'état du sol, estime Philippe Monneret. En moto, on va chercher l'adhérence et là, on a une trajectoire pour rouler doucement, on est à l'extérieur, on s'éloigne des véhicules qui viennent. Cette technique vient des motards des forces de l'ordre qui passe sept heures par jour sur leur moto et qui sont assez adroits. Le faire pour tout le monde? Il va peut-être falloir modérer les attentes".

Les examinateurs seront-ils indulgents avec les candidats tant sur la complexité de l'épreuve hors circulation que sur la précision de la trajectoire de sécurité? Mieux vaut ne pas y compter.

Un examen théorique: 40 questions dédiées au code de la route et adaptées à la conduite d’une moto.
Un examen pratique hors circulation: une épreuve de plateau de 10 minutes, en une seule étape avec un parcours à retenir par cœur. Cette épreuve comprend un parcours lent, un freinage, un parcours avec passager, le slalom et l’évitement. Un examen pratique en circulation: une épreuve dans la circulation de 40 minutes, avec la réalisation d’une trajectoire de sécurité.
Pascal Samama avec Chloé Baïze