BFM Auto

La nouvelle Mustang est-elle encore une Mustang?

La 6ème génération de la Mustang avait été dévoilée fin 2013. Ford vient de la restyler, avec une nouvelle face avant, un aileron sur la GT et des assistances à la conduite.

La 6ème génération de la Mustang avait été dévoilée fin 2013. Ford vient de la restyler, avec une nouvelle face avant, un aileron sur la GT et des assistances à la conduite. - Ford

Même si elle n’en avait pas vraiment besoin, Ford anime la vie commerciale de la Mustang, en milieu de carrière, avec une version redessinée, et beaucoup de nouvelles technologies. Mais ces dernières correspondent-elles vraiment à l’identité de la pony-car?

La Mustang fait beaucoup parler d’elle en ce début d’année. Après avoir annoncé que sa muscle-car disposera en 2020 d’une version hybride, Ford a dévoilé la version 2018 de la pony-car.

Si le constructeur américain a bien entendu conservé le V8, il a doté la Mustang de détails très présents dans le premium, comme un combiné entièrement numérique ou une face avant garnie de LEDs. Ce nouveau modèle a reçu un accueil en demi-teinte outra-Atlantique.

L'année dernière, 1751 Mustang ont été vendues en France, soit une hausse de 240% par rapport à l'année précédente, première année de commercialisation de la pony-car.
L'année dernière, 1751 Mustang ont été vendues en France, soit une hausse de 240% par rapport à l'année précédente, première année de commercialisation de la pony-car. © Ford

Ce qui change sur la Ford Mustang

Esthétiquement, la principale nouveauté se niche dans le bouclier avant redessiné, désormais doté de nouveaux feux à LEDs (comme une bonne Audi) et de nouvelles entrées d’air. Ford l’a également légèrement abaissé. Les LEDs se retrouvent à l’arrière. Autant de changements qui n’ont pas manqué de faire réagir les fans sur les forums de la marque aux Etats-Unis, et pas toujours positivement.

Deuxième nouveauté: à l'instar de la Ford GT, des compteurs et une instrumentation entièrement digitale, disponible avec des gadgets tels que le choix des couleurs, sont désormais placés derrière le volant (que les fans se rassurent, c’est en option). La Mustang adopte également des technologies d’aides à la conduite, comme le système de détection piéton. Une vingtaine de capteurs environ s’invite tout autour de la carrosserie, afin de proposer (entre autres) l’alerte de franchissement de ligne.

Dernière nouveauté: un dispositif électronique dans le coffre afin de gonfler le bruit un peu faiblard du quatre-cylindres EcoBoost. La version GT, dotée du V8, adopte un aileron. Ford promet également plus de couple sur les deux motorisations (l’essentiel, pour améliorer le plaisir de conduite).

Une instrumentation entièrement digitale arrive dans l'habitacle de la Ford Mustang.
Une instrumentation entièrement digitale arrive dans l'habitacle de la Ford Mustang. © Ford

Vers un modèle plus mainstream

Ces dernières évolutions inscrivent encore un peu plus la Mustang dans l’automobile moderne, loin du V8 gourmand, de la tenue de route approximative et de la simple volonté de rouler en ligne droite dans la poussière. L’arrivée d’une version hybride rechargeable de la pony-car d’ici la fin de la décennie replace petit à petit la Mustang dans la tendance automobile du moment.

Certes, il faut vivre avec son époque, mais le succès de la Mustang tient avant tout à son histoire. La sportive américaine a bousculé les lignes dans les années 60, loin des énormes modèles conduits alors par les Américains. Plus légère, plus sportive, elle s’adressait alors à la jeune génération. Vendue directement en Europe par Ford pour la première fois depuis 2015, cette 6ème génération de Mustang avait secoué le marché du coupé, dominé par les Allemands. Avec des LEDs et une alerte au franchissement de ligne, la modernité est là, l’esprit de rupture peut-être un peu moins…

Plus de bruit, grâce à l'électronique, mais aussi plus de couple, c'est ce que promet Ford sur la nouvelle Mustang.
Plus de bruit, grâce à l'électronique, mais aussi plus de couple, c'est ce que promet Ford sur la nouvelle Mustang. © Ford

Plus de couple

Parmi les évolutions, l’une sert le plaisir de conduite: le travail sur le couple. Ford n’a pas donné de chiffres précis pour le moment, mais le constructeur à l’ovale a promis plus de couple aussi bien sur le quatre-cylindres que le V8 (aux Etats-Unis, le V6 a disparu du catalogue), ce qui promet plus de plaisir de conduite. L’arrivée d’une version hybride rechargeable devrait encore l’améliorer. Les technologies modernes ont aussi du bon, sur cette Mustang.

Pauline Ducamp, avec Top Gear