BFM Business

NE PAS PUBLIER AVANT MARDI MATIN Paris reste la championne de France des bouchons

La circulation est souvent très perturbée sur le périphérique parisien.

La circulation est souvent très perturbée sur le périphérique parisien. - BFM Paris

En 2018, Paris est restée l'agglomération la plus embouteillée de France avec plus de 6 jours perdus par an en moyenne, selon l'étude sur le trafic publiée par TomTom. Cependant, la capitale française ne figure qu'au 41e rang mondial et n'a pas vu sa situation se dégrader comme c'est le cas dans 15 grandes villes de France.

6 jours et 6 heures: c'est le temps qu'ont perdu en moyenne en 2018 les automobilistes dans les bouchons de l'agglomération parisienne aux heures de pointe. La capitale française se retrouve ainsi logiquement en tête de l'index du trafic, d'après l'étude publiée par le spécialiste des solutions GPS TomTom.

41 minutes perdues par jour à Paris

Dans ce classement, Paris se retrouve avec un score de 36%, qu'il faut comprendre ainsi: en moyenne à tout moment de la journée, il faut compter 36% de temps supplémentaire pour effectuer un trajet donné par rapport au temps de trajet en conditions optimales. Le top 5 français est complété par Marseille (35%), Bordeaux (32%), Nice (31%), Grenoble et Lyon (29%). 

Aux heures de pointe, ce temps perdu dans les bouchons est logiquement bien plus important: il augmente de 71% le matin et de 67% le soir, si on reste sur l'exemple de Paris. Sur un trajet-type de 30 minutes domicile-travail, le conducteur perdra donc en moyenne 41 minutes, soit un total de 6 jours et 6 heures sur l'année.

A titre de comparaison, ce temps perdu dans les bouchons aux heures de pointe est de 18 minutes à Reims, (2 jours 18 heures sur une année), le chiffre le plus faible du top 25 français, à retrouver dans notre infographie interactive ci-dessous.

Le pire jour de l'année à Montpellier

Les automobilistes circulant en région parisienne pourront toutefois se consoler: d'après l'étude de TomTom, la situation ne s'est pas dégradée par rapport à 2017, contrairement à ce qu'on constate dans 15 villes françaises du classement, dont Bordeaux, Lyon, Toulouse ou encore Montpellier. C'est d'ailleurs cette dernière qui détient le triste record du pire jour de l'année: le 28 février, les fortes chutes de neige avaient complètement paralysé la circulation de la préfecture de l'Hérault, avec un temps de parcours plus que doublé (+120%).

La France, relativement épargnée par les bouchons

Autre occasion de retrouver le sourire même si on ne supporte plus d'être coincé dans les embouteillages: au niveau mondial, la France est loin d'être parmi les pays champions du bouchon. L'étude de TomTom s'intéresse en effet à 403 villes réparties dans 56 pays... et Paris ne figure qu'au 41e rang mondial.

Bombay, en Inde, remporte ainsi le titre de championne du monde des bouchons en 2018 avec un temps de parcours 65% plus long en moyenne que dans des conditions optimales.

Au niveau européen, Moscou (Russie) détient la palme avec un temps supérieur de 56% par rapport au chrono parfait. Sur un trajet prenant en conditions idéales 1 heure, il faudra compter 1h33 à bord de son véhicule.

LT
LT © LT
Julien Bonnet, avec Louis Tanca