BFM Auto

Mondial de l'auto: moins de visiteurs, plus d'acheteurs

La fréquentation a baissé en moyenne de 13% par rapport à 2014, depuis l'ouverture au public le 1er octobre.

La fréquentation a baissé en moyenne de 13% par rapport à 2014, depuis l'ouverture au public le 1er octobre. - Pauline Ducamp

Déjà boudé par les constructeurs, qualifié de "salon régional" par certains patrons du secteur, le Mondial 2016 ne semble pas non plus avoir totalement grâce auprès des visiteurs, avec une fréquentation en baisse de 13% par rapport à 2014.

Le Mondial restera-t-il le premier salon automobile au monde (en termes de nombre de visiteurs)? Après une semaine d'ouverture au grand public, la question se pose. La fréquentation a en effet baissé de 13%, confie vendredi 7 octobre au soir le commissaire général du Mondial Jean-Claude Girot. Ces chiffres sont cependant un peu meilleurs que ceux annoncés en milieu de semaine, où l’organisation estimait plutôt à -20% la baisse du nombre de visiteurs.

Plan vigipirate renforcé, absence de nombreuses marques de luxe (Lamborghini, Bentley, Rolls-Royce...), ambiance morose autour de l'automobile à Paris, difficile de donner une raison prédominante. "En moyenne, tous les événements parisiens affichent une baisse de fréquentation de 15 à 20%", rappelle François Roudier, président du Comité des Constructeurs Français d’Automobile (CCFA). 

Un million de visiteurs attendus

Le million de visiteurs reste cependant l’objectif attendu par les organisateurs et représenterait une baisse de 20% par rapport au Mondial 2014. A mi-parcours de cette édition 2016, le salon a en tout cas passé la barre des 500.000 visiteurs ce dimanche 9 octobre (voir tweet ci-dessous). La fréquentation au sein des différents pavillons se montre quant à elle inégale, avec des allées très vides lundi 3 octobre, des emplacements laissés vacants, comme celui où s'installait habituellement Lamborghini ou des stands de marques premium où il faut jouer des coudes.

Vendredi 7 octobre en fin d'après-midi, les stands des constructeurs allemands dans le hall 4 ne désemplissaient pas.
Vendredi 7 octobre en fin d'après-midi, les stands des constructeurs allemands dans le hall 4 ne désemplissaient pas. © Pauline Ducamp

Des commandes de voitures en hausse

Du côté des constructeurs, la tendance va de -15 à -25% de fréquentation selon les marques, mais presque tous soulignent des ventes en hausse. Ainsi, chez Hyundai, elles ont grimpé d’environ 10% par rapport à 2014. "Les prix sont les mêmes qu’en concession, il n’y a pas de réduction supplémentaire", souligne-t-on chez Hyundai. Même son de cloche chez Skoda ou PSA, où plus de 1000 commandes ont déjà été signées. 

Les constructeurs osent désormais dire qu’ils vendent sur le salon, certains s'y sont même mis, comme Citroën qui ne prenait pas de commandes il y a deux ans sur le Mondial. "C’est désormais un salon de business, se félicite Jean-Claude Girot. Les ventes sont en hausse, également sur les stands des marques de luxe". Le Mondial de l'Automobile se tient jusqu'au dimanche 16 octobre. 

Pauline Ducamp