BFM Auto

Départs en vacances: comment bien choisir son porte-vélo

Nos conseils pour bien choisir son porte-vélo.

Nos conseils pour bien choisir son porte-vélo. - MEHDI FEDOUACH / AFP

De nombreux Français partiront avec leurs vélos, pour des balades en forêt ou à la campagne. Nos conseils pour bien les transporter sur votre véhicule en toute sécurité.

Vous serez nombreux à prendre vos (nouveaux) vélos pour partir en vacances cet été. Et donc à investir dans un porte-vélos pour les transporter, en voiture, sur votre lieu de vacances.

"Pendant le déconfinement, les Français se sont mis au vélo, et maintenant ils s’équipent, nous explique Maxime Pivette, responsable vente au centre Norauto de Chambéry (Savoie). Les porte-vélos sont un produit phare chez nous, mais nous enregistrons une hausse de 30% des ventes ces dernières semaines".

Suspendu, sur attelage, sur barres de toit

Plusieurs modèles de porte-vélos existent, la première question pour orienter son choix porte sur le type de vélo à transporter.

"Les vélos à assistance électrique (VAE) ne peuvent être transportés que sur des porte-vélos en plateforme sur boule d’attelage spécialement homologués "VAE", poursuit Maxime Pivette. Ce type de porte-vélos peut supporter le poids des vélos électriques, plus lourds, mais attention, le porte-vélos est logiquement lui aussi plus lourd, donc moins évident à manipuler".

Pour des vélos mécaniques, le porte-vélos le plus répandu est suspendu sur le coffre de la voiture.

"C’est le grand classique, mais selon la forme du coffre, il n’est pas adapté à tous les véhicules, nous explique Maxime Pivette. Si le véhicule a un becquet, s’il a un troisième feu stop placé sur le coffre, ce n’est pas possible".

La solution peut alors être de choisir un porte-vélos sur barres de toit. "L’inconvénient est de pouvoir porter les vélos en hauteur pour les installer, précise Maxime Pivette. On consomme aussi un peu plus avec ce type de porte-vélos. Il faut aussi être très vigilant dans les stations-services, les péages et les parkings car la hauteur du véhicule change".

De 50 à plus de 800 euros

Le prix d’un porte-vélos varie ensuite selon sa légèreté (de 19 kilos pour les plus légers à 25 pour les modèles plus classiques), mais aussi de sa solidité ou du nombre de vélos qu’il peut accueillir. Un porte-vélos suspendu sur le coffre coûte une cinquantaine d’euros. L’entrée de gamme sur un porte-vélos en plateforme sur boule d’attelage pour VAE est à 339 euros chez Norauto, mais les modèles de marque peuvent atteindre les 700 ou 800 euros.

Vérifiez régulièrement les attaches

Enfin pour partir en toute sécurité, quelques astuces peuvent faciliter le voyage.

"Des intercalaires existent pour éviter que les vélos se cognent entre eux. Vérifiez bien aussi que les pédales ne touchent pas la carrosserie, rappelle Maxime Pivette. Pensez aussi à bien mettre le vélo le plus lourd près du véhicule, pour éviter l’effet de bascule".

Il est conseillé de sangler les vélos les uns avec les autres pour éviter qu’ils ballottent, et de vérifier que l'ensemble est toujours bien attaché à chaque arrêt. "C’est important pour conduire la conscience tranquille, souligne Maxime Pivette. On oublie souvent que sur l’autoroute, on roule à 130km/h, que le vent peut déstabiliser l’arrimage".

Dernier conseil: regardez bien la législation locale si vous partez à l’étranger. Certains pays imposent des législations spécifiques à l’utilisation des portes-vélos.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto