BFM Auto

Les radars hors service, un danger pour la sécurité routière?

La dégradation de nombreux radars menace la sécurité routière. En 2018, "60 vies auraient pu être épargnées", souligne Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

Les radars hors service, notamment suite au mouvement des gilets jaunes, un danger pour la sécurité routière? C’est le lien que semble établir Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière sur notre antenne cet après-midi.

"Quand on prend le bilan 2018, on constate une baisse très, très forte [de la mortalité, ndlr], qui sur le réseau passé à 80 dure jusqu’au 15 novembre, et c’est là où explose les dégradations de radars. C’est à ce moment que la courbe remonte à la hausse. L’Observatoire interministériel de la sécurité routière estime que ce sont 60 vies qui auraient pu être épargnées s’il n’y avait pas eu ces destructions", explique Emmanuel Barbe.

Plus d'un radar sur deux hors service

Ce dernier tempère cependant un éventuel lien entre les 60% de radars dégradés, selon des chiffres donnés par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, et la hausse de 3,9% du nombre de tués sur les routes en janvier.

"Pour janvier, nous n’avons pas encore ces données, mais quiconque roule en ce moment sur les routes voit bien qu’il y a une dégradation des comportements, liée au fait que le rappel à la règle permanente que constituent les radars est dans beaucoup de cas n’est pas là", souligne le délégué interministériel.

Un bilan positif des 80km/h

Selon le communiqué du ministère de l’Intérieur, ce sont surtout des seniors de 65 ans et plus, qui ont subi cette hausse du nombre de tués le mois dernier. Ce sont surtout sur les autoroutes et en agglomération que le nombre de tués a augmenté. Sur les 12 derniers mois, les cyclistes ont notamment été durement touchés, avec une mortalité en hausse de 22%.

"Le seul élément rassurant, c’est sur les routes passées à 80km/h, on a encore une baisse d’environ 8%, ce qui montre l’effet de cette mesure en dépit de la dégradation des radars. Les perspectives ne sont pas réjouissantes, car le réseau des radars est fortement dégradé, ajoute Emmanuel Barbe. Il faut que cela cesse, et que chacun en prenne conscience. Les radars permettent d’économiser des vies".

Pauline Ducamp