BFM Auto

Les questions les plus difficiles du code seront réintroduites très progressivement

Le nouvel examen du code de la route reste amputé des questions les plus difficiles, qui ne seront réintroduites progressivement d'ici la fin de l'année.

Le nouvel examen du code de la route reste amputé des questions les plus difficiles, qui ne seront réintroduites progressivement d'ici la fin de l'année. - Flickr - Windling

Entrées en vigueur le 02 mai, puis retirées pour cause de résultats catastrophiques, les questions les plus compliquées du nouvel examen du code de la route ne devraient être réintroduites que très progressivement d’ici fin 2016.

Un mois après une entrée en vigueur chaotique, le nouvel examen du code de la route se déploie. Avec quelques jours de décalage par rapport à la date initiale, le 1er juin, La Poste accueillait ce lundi les premières sessions d’examen du code, les premiers organisés hors des classiques centres publics. La groupe de certification SGS assure lui aussi officiellement à partir d’aujourd’hui des sessions de l'examen qui devient payant, à hauteur de 30 euros (en lieu et place des frais de présentation à l'examen facturés par les auto-écoles). L'examen du code dépoussiéré ne se compose cependant toujours pas des 1000 nouvelles questions initialement prévues.

Les questions les plus dures examinées et réintroduites progressivement

Ces questions les plus difficiles, retirées le 10 mai en catastrophe après avoir fait chuter à 17% le taux nationale de réussite à l’examen, n’ont toujours pas été réintroduites. Et ne devraient pas l’être immédiatement. "La réintroduction se fera de façon progressive d’ici la fin de l’année, explique un porte-parole de la Sécurité Routière. Chaque question est analysée avec les professionnels, pour éventuellement mettre en place une nouvelle formulation".

Du côté des auto-écoles, on n’attend pas leur retour avant juillet, voire la rentrée, le temps que les éditeurs pédagogiques remettent à jour les livrets de code et surtout les vidéos d’entrainement. Le ministère de l’Intérieur ne donne aucun chiffre quant au nombre de vignettes retirées, mais on évoque environ 50% des nouvelles questions évincées de l’examen.

71% de réussite au code ces dernières semaines

Entre-temps, sur les dernières semaines, les résultats au code sont remontés à 71% de réussite. Le ministère a d’ailleurs repoussé l’externalisation de l’examen pour laisser les recalés de la nouvelle formule le repasser. "Au-delà des résultats des premiers jours, tombés à 17%, il faut bien préciser que les élèves n’échouaient pas lourdement, avec en moyenne 7 fautes, et non pas 30, relativise Frédéric Martinez, directeur de l’Ecole Française de Conduite (ECF). Le contenu des vignettes n’était soit pas adapté à la question posée, comme une indication de vitesse qui ne colle pas avec les réponses proposées, soit les questions étaient trop précises par rapport à une thématique que nous traitons en cours, mais n’est pas abordée autant dans le détail".

P. Ducamp