BFM Business

Les jeunes Français pourront dès lundi passer le permis de conduire à 17 ans

Dans un entretien accordé au Parisien, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner annonce qu'il sera possible dès lundi de passer l'examen du permis de conduire à l'âge de 17 ans, au lieu de 17 ans et demi, pour les candidats en conduite accompagnée. En revanche, il faudra toujours attendre ses 18 ans pour prendre seul le volant.

C’est une petite révolution pour le permis de conduire. Après avoir annoncé en mai dernier dix mesures visant à rendre l’examen "moins cher et plus rapide", l’exécutif passe à l’action. Dans un entretien accordé à nos confrères du Parisien, Christophe Castaner annonce ce jeudi avoir pris trois arrêtés applicables dès lundi, dont un autorisant les jeunes de 17 ans ayant opté pour la conduite accompagnée "à passer l’épreuve pratique du permis dès l’âge de 17 ans au lieu de 17 ans et demi aujourd’hui".

"Diminuer le coût de l'examen"

Selon le ministre de l’Intérieur, cette mesure permet de "diminuer le coût" de l’examen "puisqu’il y a moins de leçons à prendre via une auto-école". À noter toutefois que si l’âge du passage de l’examen est avancé, les jeunes conducteurs ne pourront toujours pas conduire seuls avant l’âge de 18 ans.

Christophe Castaner justifie d’ailleurs son choix de ne pas autoriser les jeunes à prendre le volant seuls dès l’âge de 17 ans en s’appuyant sur "les études d’experts en sécurité routière, mais aussi de pédopsychiatres et d’assureurs", selon lesquelles "avancer l’âge de la conduite d’une année présente un sur-risque d’accident important". Le locataire de la place Beauvau ne ferme toutefois pas la porte: "On pourra se reposer la question dans douze mois, avec un peu de recul", ajoute-t-il.

"C'est la promotion d'une formation de qualité, car l'apprentissage de la conduite acompagnée allie théorie et pratique, et implique les parents, nous bexplique Patrice Bessone, président du Conseil National des Professionnels de l'Automobile (CNPA) Education et Sécurité Routières. Cette formation s'applique dans des écoles de proximité".

Formation sur simulateur allongée et permis "boîte automatique"

Parmi les autre mesures qui entreront en vigueur lundi, l’allongement de la durée d’apprentissage sur simulateur, qui passera de 5 à 10 heures dans les 20 heures de formation obligatoire. Une "méthode moins onéreuse pour les écoles de conduite puisqu’il n’y a pas d’engagement d’un véhicule ni d’assurances à payer". Elle devrait ainsi faire baisser le prix de l’heure d’apprentissage de "20 à 30 %" pour l’élève, selon Christophe Castaner.

>> BFM Pratique : une formation flexible et personnalisée pour le permis de conduire avec notre partenaire Auto-école.net

Enfin, le permis "boîte de vitesses automatique", moins cher en raison d’une formation plus courte (13 heures), sera mis en avant. Dès lundi, "le temps d’attente entre l’obtention du permis ‘boîte automatique’ et la possibilité de le transformer en permis classique passe à trois mois au lieu de six", souligne le ministre de l’Intérieur. Il sera néanmoins toujours nécessaire de repasser 7 heures de formation sur un véhicule à boîte manuelle pour obtenir le permis classique.

Paul Louis