BFM Business

Les Français payent toujours plus cher leur assurance auto

Image d'illustration - La prime d’assurance automobile des Français a augmenté de 2,9% l’an dernier, selon une étude du comparateur en ligne LeLynx.

Image d'illustration - La prime d’assurance automobile des Français a augmenté de 2,9% l’an dernier, selon une étude du comparateur en ligne LeLynx. - AFP

La prime d’assurance automobile des Français a augmenté de 2,9% l’an dernier, selon une étude du comparateur en ligne LeLynx. En moyenne, les automobilistes dépensent 632 euros pour leur assurance auto.

Les Français ont payé un peu plus pour leur assurance auto en 2019. Selon l’étude annuelle du comparateur en ligne LeLynx, dévoilée ce mardi par Le Parisien, les Français ont payé en moyenne 632 euros d’assurance auto l’an dernier, soit une hausse de 2,9% par rapport à l'année précédente. En 2017, les Français payaient en moyenne un peu moins de 600 euros.

Jusqu’à 130 euros d’écart entre la Bretagne et l’Ile-de-France

Et entre chaque région, les disparités sont importantes. A Marseille (Bouches-du-Rhône), un automobiliste a payé en moyenne 808 euros pour son assurance auto quand un Breton ne déboursait que 537 euros.

Sans surprise, l’Ile-de-France reste la région où l’assurance auto coûte se montre la plus onéreuse: 697 euros en moyenne. A Paris, les propriétaires d’une voiture payent eux 707 euros.

Les régions PACA et Auvergne Rhône-Alpes avec de nombreuses zones urbaines coutent aussi cher aux automobilistes: 677 euros en PACA en moyenne, 639 euros entre Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand. Soit à peine moins que dans les Hauts-de-France, où un automobiliste paye en moyenne 636 euros.

La carte ci-dessous recense le montant moyen des primes d'assurance. Cliquez sur la région qui vous intéresse pour connaître le détail.

Pourquoi les Français payent si cher leur assurance auto

Selon Amina Walter, cette hausse des primes moyennes dépend notamment du coûts des réparations.

"C’est la hausse de 6,5% du coût des réparations et du prix des pièces détachées qui explique en grande partie cette forte progression des primes. Les véhicules sont toujours plus équipés et coûteux à réparer en cas de sinistre", explique la directrice générale déléguée du comparateur.

Si le calcul du montant de chaque prime dépend du profil du conducteur, de son historique sur la route, de la marque et du modèle, de ses caractéristiques techniques, les disparités régionales entrent aussi en ligne de compte. Ce qui explique par exemple qu’un Marseillais débourse 131 euros de plus qu’un autre habitant de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

"Les Marseillais payent plus cher car le vandalisme y est élevé et ils optent souvent pour des modèles puissants et récents", poursuit Amina Walter.

En Normandie, où le montant des primes a grimpé de plus de 4% sur un an, ce sont des tempêtes successives qui expliquent cette augmentation, mais aussi une mortalité en hausse sur certaines routes.

12% de hausse en cinq ans

Au total, sur cinq ans, le montant moyen des primes a augmenté de 12%, en suivant une hausse continue. Qui pourrait peut-être s'interrompre cette année? Pendant le confinement, alors que leur véhicule restait au garage, certains automobilistes ont manifesté le souhait de suspendre leur assurance auto. Certaines compagnies ont elles proposé de rembourser les sommes économisées suite à la baisse des sinistres sur cette période.

Si le défaut d’assurances est un problème récurent, à l’autre bout de l’échelle, certains consommateurs ne lésinent pas sur les moyens. Près d’une assurance sur deux est une assurance tous risques, plus chère que celle au tiers, précise l'étude. Selon LeLynx, un assuré tous risques débourse en moyenne 715 euros, soit 190 euros de plus qu’un assuré au tiers.

Pauline Ducamp