BFM Business

Pourquoi votre assurance auto va augmenter cette année

Le montant de la prime de votre assurance dépend de nombreux facteurs

Le montant de la prime de votre assurance dépend de nombreux facteurs - DR

L’année dernière, les Français ont en moyenne payé 595 euros de prime d’assurance auto. Un chiffre qui devrait dépasser cette année la barre des 600 euros.

Son montant peut varier du simple au triple, selon le profil du conducteur. Mais pour tous, cette année, le montant annuel de l’assurance automobile va augmenter. C’est ce que prévoit le comparateur d’assurances LeLynx.fr, dans sa dernière étude sur l’assurance automobile.

Des chiffres déjà anticipés par Cyrille Chartier-Kastler, président du cabinet d'études Fact & Figures, auprès de l’AFP en décembre dernier: "Pour 2018, nos projections en automobile, c'est une hausse comprise entre 2% et 3%". De 595 euros en 2017 selon LeLynx.fr, le tarif de la prime devrait passer à environ 610 euros cette année (contre 560 euros en 2015). Une somme qui reste cependant une moyenne.

"La bonne nouvelle, c’est que les hausses globales sont rarement très fortes", souligne Martin Coriat, directeur général du Lynx. "Cependant, individuellement, certains assurés peuvent avoir de mauvaises surprises et connaître des hausses très élevées, de 30 à 40%."

Les critères pour définir le prix d’une prime d’assurances varient selon l’âge, l’historique du conducteur, mais aussi la région où il assure son véhicule et bien entendu, la marque, le modèle et les caractéristiques techniques de ce dernier. 

Des routes plus sûres, une assurance moins chère

"Les disparités régionales sont importantes", poursuit Martin Coriat. "Ces différences dépendent notamment des infrastructures". Ainsi, la Bretagne fait partie des régions où les automobilistes sont les mieux lotis: 515 euros en moyenne, malgré une hausse de 4,8% attendue cette année. La région bénéficie de routes très sûres, des 2x2 voies gratuites qui traversent toute la région. Résultat: moins d’accidents, et donc des primes moins élevées.

>> BFM Pratique : obtenez gratuitement un devis personnalisé pour votre assurance auto avec notre partenaire Le Comparateur Assurance 

Les villes offrent une situation paradoxale. Ainsi, les accidents y sont plus nombreux, mais à faible vitesse, donc, sur le papier, moins coûteux à réparer. Des raisons structurelles au secteur automobile contribuent cependant à la hausse continue des primes d’assurances, notamment en agglomération. "Les voitures coûtent aujourd’hui beaucoup plus chères en réparation. Ces opérations de réparation sont plus compliquées à cause des capteurs, pour les aides à la conduite par exemple", souligne Martin Coriat. "Le parc se renouvelle également, c’est une bonne nouvelle. Mais qui dit voiture plus neuve, dit aussi voiture plus chère à réparer".

Ainsi, c’est à Marseille que les primes sont les plus élevées: 756 euros par an. Et en moyenne, dans les dix plus grandes villes françaises, les primes avoisinaient les 672 euros l’année dernière.

Démographie et météo, d'autres facteurs décisifs

La démographie joue également dans le calcul de la prime. Si le taux de jeunes conducteurs est par exemple plus important dans une région que dans une autre, le tarif de la prime à toutes les chances d’être plus élevée.

"Le nombre de tués sur les routes est en baisse, mais celui des blessés augmente. Ces derniers sont de mieux en mieux indemnisés, une autre cause de la hausse des tarifs", résume Martin Coriat.

Des raisons plus structurelles expliquent également l’évolution à la hausse des tarifs, comme les inondations et les tempêtes vécues ces dernières années. Les intempéries de l'hiver pourraient donc peser sur les tarifs l’an prochain. 

Réduire la facture

Il existe toutefois quelques moyens de réduire le montant de sa prime d'assurance. Pour les jeunes conducteurs, Direct Assurance a par exemple lancé un système de "pay how you drive" leur permettant de prouver leur bonne conduite, en échange d'une remise potentielle.

Les comparateurs d'assurances peuvent également permettre d'obtenir le meilleur tarif. LesFurets.com a par exemple calculé que si tous les Français utilisaient un comparateur, l'économie totale atteindrait 10,5 milliards d'euros. En effet, le comparateur estime que chacun de ses utilisateurs économise en moyenne 327 euros en utilisant son service.

Pauline Ducamp