BFM Auto

La lumière bleue, remède miracle contre la fatigue au volant?

Ce boîtier émettant une lumière bleue pourrait maintenir éveillés les conducteurs.

Ce boîtier émettant une lumière bleue pourrait maintenir éveillés les conducteurs. - La Presse, capture d'écran

Émise par les écrans, la lumière bleue nous empêche de bien dormir. Mais au Québec, on y voit peut-être une solution pour lutter contre la fatigue au volant.

Serait-ce la solution miracle contre le fléau de la somnolence au volant? Positionné face au conducteur dans l'habitacle, un écran émettant une lumière bleue pourrait en effet limiter la fatigue au volant, indique un article de La Presse.

Un petit boîtier à fixer à bord

La lumière bleue, émise en particulier par les écrans de smartphones, tablettes et ordinateurs, est à l'origine de perturbations du sommeil. C'est pour cette raison qu'il est conseillé de ne pas trop abuser du téléphone avant de dormir. La lumière bleue stimule notre horloge biologique, empêchant la sécrétion de mélatonine, appelée également "l'hormone du sommeil".

L'idée serait donc de volontairement provoquer cet effet, avec un appareil développé par un chercheur de l'Université de Laval au Québec, en partenariat avec l'entreprise Chronophotonix. Il s'agit d'un petit boîtier muni d'un écran, ce dernier émettant uniquement une lumière bleue. Il se positionne au niveau du pare-brise ou des aérateurs comme un smartphone ou un boîtier GPS.

Des effets vérifiés lors d'un premier test

L'appareil, baptisé Bluewake, est conçu pour ne surtout pas éblouir le conducteur. Comme sur nos smartphones, deux capteurs permettent d'ajuster la luminosité en fonction de l'éclairage ambiant. 

Les premiers tests réalisés sur des chauffeurs d'une entreprise se sont montrés plutôt concluants. Les travailleurs cobayes étaient exposés à la lumière bleue pendant le travail de nuit et disposaient de lunettes filtrant cette lumière bleue le jour, pour favoriser un sommeil réparateur. La vigilance se serait améliorée avec un nombre d'erreurs en baisse.

D'autres tests vont être menés dans des entreprises où des employés sont amenés à conduire la nuit. Le marché professionnel est en effet le premier visé. Mais pourquoi pas voir bientôt un boîtier, ou une application smartphone, envoyer une lumière bleue stimulante dans la voiture de madame et monsieur tout-le-monde?

A l'approche des vacances scolaires de février, on pourra toutefois rappeler que la meilleure solution pour lutter contre la somnolence reste de bien dormir avant le départ et de faire une pause dès que l'on se sent fatigué, sans forcément attendre les 2 heures de conduite, la durée maximale conseillée avant de faire une pause.

Julien Bonnet