BFM Auto

La France conservera ses moteurs thermiques en ville en 2050, pas la Grande-Bretagne

La France prévoit de conserver ses moteurs thermiques en ville en 2050.

La France prévoit de conserver ses moteurs thermiques en ville en 2050. - Topgear - BBC

En France, on a des véhicules électriques et la COP21, mais on n’a pas ratifié l’Alliance internationale sur les véhicules zéro émission. La Grande-Bretagne, maison-mère de Jaguar, de la Formule 1 et de Top Gear, si!

Les amateurs de grosses cylindrées, dont nous sommes, ont du souci à se faire. Enfin, pas s’ils vivent de ce côté-ci du Channel. Lors de la COP21 début décembre, cinq pays et dix états américains ont créé la "ZEV Alliance", soit la Zéro-Emission Vehicle Alliance (l’Alliance des véhicules zéro émissions, de CO2 bien sûr).

Cette alliance internationale a pour principal engagement de bannir des villes les véhicules à moteur thermique dans les 35 prochaines années. Comprenez aussi qu’à partir de 2050, plus aucune voiture neuve vendue dans ces pays ne fonctionnera grâce à un moteur à combustion. Finies donc les Range Rover Sport et autres Rolls-Royce Phantom dans les rues de Londres, d’Amsterdam ou de New-York.

A Paris, les amateurs de V8, V10 et V12 ont un peu moins de souci à se faire… La France n’a pas adhéré l’Alliance ZEV. Mais Paris est bien dotée en véhicules électriques et en a une maire à la politique anti-diesel.

Un milliard de tonnes de CO2 en moins par an d’ici 2050

D’ici 2050, le plan ZEV permettrait de réduire les émissions de CO2 d’un milliard de tonnes par an. Un chiffre exorbitant qui fait quand même un peu mieux passer la pilule.

Et puis, rassurez-vous, la fin du moteur à explosion ne signifie en rien celle du plaisir de conduire. La Tesla Model S P85, la Porsche Mission E ou encore la BMW i8 finiront sans doute de vous en convaincre. Si électriques soient-elles, ces dernières pourraient bien reléguer leurs homologues essence au rang de reliques.

la rédaction avec Topgear