BFM Business

L'association Paris en Selle publie le classement des maires favorables au vélo

BFM Auto

Selon les résultats de ce sondage, les maires d'arrondissements appartenant à la majorité municipale sont perçus comme les plus favorables au vélo.

Que pensent les Parisiens de l'action de leur maire d'arrondissement en matière de vélo? C'est la question à laquelle a essayé de répondre l'association Paris en Selle, dans un sondage dévoilé ce vendredi.

"On veut mettre le sujet du vélo au centre de la campagne des municipales", explique sur notre antenne Jean-Sébastien Catier, Vice-président de Paris en Selle. "Les maires d'arrondissement ont quand même un pouvoir. Ils ont une partie du budget d'investissement qu'ils peuvent investir localement. C'est ce qu'a fait la maire du 14e avec une piste cyclable le long des voies de Montparnasse. Ils ont aussi une influence sur les plans vélos décidés à la mairie de Paris. Ils peuvent y être favorables ou les bloquer."

Les maires PS pro-vélos

Selon les résultats de ce sondage, les maires d'arrondissements appartenant à la majorité municipale sont perçus comme les plus favorables au vélo. Ariel Weil, le maire PS du 4e arrondissement, arrive premier. Ce dernier avait notamment été l'un des fervents soutiens au plan Vélo d'Anne Hidalgo. "On peut rappeler que la Mairie du 4e a également investi dans un nouveau revêtement de chaussée rue de Rivoli et aussi installé une pompe et d’une station d’auto réparation", rappelle Paris en Selle, dans un communiqué.

Il est suivi de Jacques Boutault, maire écologiste du 2e arrondissement et d'Alexandra Cordebard, maire PS du 10e arrondissement. 

Les maires LR en bas de tableau

Les maires d’opposition, quant à eux, talonnent en bas du tableau. "En fin de classement, viennent les maires des arrondissements les plus aisés, mais aussi les moins cyclables, et dans lesquels peu de projets vélo ont vu le jour", note Paris en Selle. Les maires les moins bien perçus sont ainsi Jeanne d’Hauteserre (8e, LR), Danièle Giazzi (16e, LR), Jean-Pierre Lecoq (6e).

Sondage réalisé du 5 au 31 mai. Cette enquête a reçue 1730 réponses, à 77% de parisiens, âgés de 18 à 49 ans pour 85% d’entre eux.

Cyrielle Cabot