BFM Auto

Incroyable braquage dans une usine anglaise de Jaguar Land Rover

Un Range Rover Discovery en cours d'assemblage à l'usine de Solihull, en Angleterre

Un Range Rover Discovery en cours d'assemblage à l'usine de Solihull, en Angleterre - Wikimedia commons - Land Rover MENA

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février, des voleurs ont dérobé pour 3,5 millions d'euros de moteurs dans une usine Jaguar Land Rover. Lors de leur premier passage, ils n'auraient mis que quelques minutes à dérober les blocs. Ils sont toujours recherchés par la police britannique.

C'est un casse digne d'un film d'action qui s'est déroulé récemment en Grande-Bretagne. Des voleurs ont en effet dérobé pour 3 millions de livres-sterling (soit 3,5 millions d'euros environ) de moteurs dans l'usine historique Jaguar Land Rover de Solihull (Midlands). 

Deux visites en quelques heures

D'après la presse locale, un imposant poids lourd de 40 tonnes aurait pénétré dans l'usine dans la soirée du 31 janvier. Il se serait rendu dans un dépôt pour récupérer une remorque contenant la précieuse marchandise. De faux documents auraient permis aux voleurs d'accéder et de sortir du site aisément, même si les circonstances exactes du vol restent encore mystérieuses. Au total, ce vol n'aurait ainsi pris que six minutes. 

Encore plus incroyable, après ce premier larcin éclair, le camion serait revenu dans l'usine quelques heures plus tard pour dérober un nouveau chargement de moteurs. Le poids lourd a depuis été retrouvé, mais sans aucune trace des marchandises ou des voleurs. Ni le constructeur, ni les autorités n'ont précisé combien de blocs moteurs ont été volés, ni à quels modèles ils étaient destinés.

Les recherches se poursuivent

La police continue ses recherches et Jaguar Land Rover offre de son côté une récompense à qui fournirait des informations permettant de faire avancer l'enquête. 

Le site de Solihull assemble différents modèles du groupe détenu par l'indien Tata, comme les Range Rover, Land Rover Discovery, Jaguar F-Pace et XE. Attention donc si on vous propose au cours des prochaines semaines un moteur "état neuf" pour un de ces véhicules! 

Julien Bonnet