BFM Auto

Fraude au compteur: 600.000 voitures touchées par an en France

Baisser le nombre de kilomètres au compteur, afin de revendre plus cher le véhicule, une arnaque répandue, notamment sur les modèles allemands.

Baisser le nombre de kilomètres au compteur, afin de revendre plus cher le véhicule, une arnaque répandue, notamment sur les modèles allemands. - Mösieur J - Flickr CC

Kilométrage truqué à la baisse et prix revus à la hausse, c’est le principe de la fraude au compteur. Une arnaque qui toucherait 600.000 voitures en France, selon Auto Plus, soit autant d'acheteurs trompés face à des voitures plus vieilles qu’annoncées.

Quelques milliers de kilomètres en moins pour quelques milliers d’euros en plus, c’est l’équation de la fraude au compteur. Selon le magazine Auto Plus, en kiosque ce vendredi, 600.000 voitures d’occasion seraient touchées chaque année en France par cette arnaque, citant des chiffres de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA).

La modification apparaît assez simple: en se branchant sur la prise OBD du véhicule (la prise qui permet de faire le diagnostic du véhicule lors des vidanges, en remontant toutes les informations contenues dans l’ordinateur de bord), les malfaiteurs modifient le kilométrage de la voiture, pour la revendre ensuite plus chère. Une manoeuvre dangereuse pour la sécurité du futur acheteur.

"Cette besogne est à la portée de n’importe quel trafiquant doté du matériel ad hoc, et souvent réalisable en quelques minutes à peine, sans semer la pagaille dans le cerveau de la voiture", écrit dans son enquête Sandrine Darré, journaliste à Auto Plus.

Plusieurs milliers d'euros gagnés pour le vendeur

Quelques minutes à peine, quelques centaines d’euros aussi. Les arnaqueurs demandent en moyenne entre 200 et 800 euros pour leur intervention. Le revendeur lui y gagne, le prix de la voiture pouvant grimper de plusieurs milliers d’euros.

Les modèles les plus touchés sont les Allemandes, berlines comme SUV Audi, BMW ou Mercedes, des véhicules qui se retrouvent déjà pour certains dans le palmarès des voitures les plus volées… Mais les voitures des généralistes grand public ne sont pas non plus épargnées, à l'image des Peugeot 208, 308 ou encore la Renault Clio. Cette arnaque touche souvent des modèles importés d’Allemagne, d’Italie ou de Belgique.

Si de solutions techniques existent pour détecter un compteur trafiqué, la meilleure solution consiste selon Auto Plus à renoncer à l’achat au moindre soupçon de fraude. Comme une voiture immatriculée il y a 10 ans, mais avec un faible kilométrage par exemple, surtout s'il s'agit d'une routière. En France, 5,61 millions de voitures d'occasion ont été immatriculées en 2016.
La meilleure solution contre les fraudes restent de ne pas acheter le véhicule aux moindres soupçons.
La meilleure solution contre les fraudes restent de ne pas acheter le véhicule aux moindres soupçons. © AutoPlus
Pauline Ducamp