BFM Auto

En voiture, 64% des enfants disent avoir déjà été confrontés à une conduite risquée de leurs parents

Depuis la banquette arrière, vos enfants observent vos mauvais comportement

Depuis la banquette arrière, vos enfants observent vos mauvais comportement - BORIS HORVAT / AFP

En voiture, 64% des enfants ont déjà été confrontés à un comportement à risque de leurs parents, révèle la dernière étude d'Attitude Prévention. L'association note toutefois une légère amélioration avec une pratique en baisse du téléphone au volant ou encore des excès de vitesse.

C'est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants. C'est donc assez naturellement qu'Attitude Prévention les a interrogés pour savoir ce qu'ils pensaient du comportement au volant de leurs conducteurs de parents. 

Des enfants bien conscients des risques

Et le résultat est sans appel: 64% des enfants interrogés et âgés entre 6 et 12 ans déclarent que leurs parents ont déjà eu des comportements risqués sur la route, indique l'étude réalisée par cette association qui regroupe les assureurs afin de sensibiliser sur les risques d'accidents de la route. Parmi les "bêtises" les plus communes citées, on retrouve le téléphone au volant (cités par 54% des enfants) et les excès de vitesse (50%). Et un enfant sur 10 explique n'avoir pas toujours eu sa ceinture attachée...

"C'est la première fois que nous interrogeons les enfants dans le cadre de notre étude annuelle et il est intéressant de noter une certaine maturité de leur part, explique Eric Lemaire, vice-président d'Attitude Prévention. S'ils sont capables de détecter de mauvais comportements, cela signifie qu'ils savent aussi ce qu'est une bonne conduite, un point positif puisqu'il s'agit de potentiels futurs conducteurs!"

Et les enfants n'hésitent pas de temps à temps à rappeler à l'ordre leurs parents. 27% déclarent ainsi avoir déjà fait une remarque à ce sujet au cours d'un trajet. Un chiffre plutôt réaliste puisque 30% des parents disent de leur côté avoir déjà été réprimandé par leurs bambins. Les enfants ne repèrent toutefois pas toutes les erreurs commises au volant: 87% des conducteurs déclarent en effet avoir déjà eu un comportement à risque en présence de leur progéniture. 

Des conducteurs mieux préparés pour un long trajet

Attitude Prévention note toutefois une amélioration notable, avec une baisse de tous les comportements à risque même s'ils restent encore trop fréquents. 57% des conducteurs disent par exemple s'être emportés contre d'autres usagers, un chiffre en baisse de 6 points par rapport à l'an dernier. Et on observe un recul de même ampleur sur les excès de vitesse (reconnus par 54% des conducteurs), la conduite en étant fatigué (52%), ou le téléphone au volant (38%).

"Un autre point à souligner c'est que les Français se préparent beaucoup mieux avant un long trajet, comme c'est le cas actuellement avec les départs en vacances, souligne Eric Lemaire d'Attitude Prévention. Une préparation du véhicule qui était plutôt négligé auparavant et qui montre que les campagnes de sensibilisation finissent par faire passer les bons messages."

L'étude note ainsi une progression dans tous les domaines, avec 90% des parents qui disent vérifier l'état du véhicule avant de partir (en hausse de 5 points) ou 85% qui prévoient des occupations pour les enfants (+10 points). 

*Etude Attitude Prévention réalisée par OpinionWay en ligne du 28 mai au 8 juin 2018, auprès d’un échantillon représentatif de 1502 parents ayant au moins un enfant de moins de 15 ans et 500 enfants âgés de 6 à 12 ans.

Julien Bonnet