BFM Auto

Election de la Voiture de l’Année, mode d’emploi

Les 7 finalistes de l'élection 2017 de la voiture de l'année (de gauche à droite): Mercedes Classe E, Peugeot 3008, Citroën C3, Nissan Micra, Toyota CH-R, Alfa Romeo Giulia et Volvo S90/V90.

Les 7 finalistes de l'élection 2017 de la voiture de l'année (de gauche à droite): Mercedes Classe E, Peugeot 3008, Citroën C3, Nissan Micra, Toyota CH-R, Alfa Romeo Giulia et Volvo S90/V90. - Top Gear - BBC

Chaque année, début mars, un jury de 58 journalistes européens couronne un modèle comme "La Voiture de l’Année". Mode d’emploi de cette élection attendue comme le messie par les constructeurs.

Le mois de mars lance chaque année la saison automobile en Europe, avec l’ouverture du salon automobile de Genève, précédé, la veille de la première journée réservée à la presse, de l’élection de la voiture de l’année (Car of the Year, COTY, pour les puristes). Lancé en 1964, ce trophée de la voiture européenne de l’année récompense un nouveau modèle parmi toutes les nouveautés récentes.

Qui vote?

Le jury est composé de 58 journalistes européens, de 22 pays, allant du Portugal à la Turquie et de la Finlande à la Grèce. Le jury évolue peu chaque année, seuls quelques membres changent.

Quelles sont les prétendantes cette année?

Il faut plusieurs rounds tout au long de l’année pour arriver au dernier carré ou plutôt aux 7 dernières prétendantes. Cette année, la gagnante se trouve parmi les Alfa Romeo Giulia, Citroën C3, Mercedes Classe E, Nissan Micra, Peugeot 3008, Toyota CH-R et Volvo S90/V90.

Comment votent les jurés?

Les 58 membres votent tout au long de l’année, avec des sélections consécutives. De 29 modèles en octobre, les jurés aboutissent à 7 finalistes en novembre. "Tous les nouveaux modèles en vente en Europe peuvent concourir, explique notre collègue de Top Gear UK Paul Horrell, membre du jury. Dans le premier vote, chaque juré doit nominer 7 voitures pour la finale. Chacune gagne un point. Les 7 premières vont en finale. Simple".

Enfin, presque. Comment en effet comparer des modèles bien différents, entre une citadine comme la C3 et un grand break premium comme la Volvo V90? Le 6 mars, date de l’élection 2017, à 15 heures, chaque juré disposera de 25 points, qu’il attribuera aux 7 voitures (il ne peut pas donner plus de 10 points à un modèle).

La gagnante de l’an dernier: l’Opel Astra

En 2016, l’Opel Astra a remporté le titre de voiture de l’année.

Est-ce qu’un titre garantit un best-seller?

Pas forcément, même si les constructeurs tiennent particulièrement à ce prix. Sacrée l’année dernière, l’Astra ne figure pas dans les 50 modèles les plus vendus dans le monde. En Europe en revanche, où elle est essentiellement vendue, elle atteint les 225.000 unités vendues selon le cabinet Inovev, meilleure progression de l’année… Elle reste cependant loin de la meilleure vente européenne : la Volkswagen Golf, 539.000 unités écoulées l’an dernier.

Une élection 2017 très disputée

Si l’Astra semblait avoir une longueur d’avance l’an dernier, difficile cette année de faire des pronostics. Vos votes nous avaient révélé en décembre que pour vous, la voiture de l’année 2017 était sans aucun doute l’Alfa Romeo Giulia.

Dans les faits, les deux françaises de la compétition, notamment le Peugeot 3008, ont aussi de fortes chances de remporter cette élection, car l’Alfa semble manquer cruellement d’aide à la conduite et de connectivité (mais est-ce qu’on demande cela à une Alfa?). Rendez-vous dès 15 heures pour connaitre la voiture de l’année 2017.

Pauline Ducamp avec Top Gear