BFM Business

Une bande de trois bikeuses crée Eudoxie pour mieux dévoiler le côté féminin de la moto

Caroline, Camille et Anastassia se déchaînent pour mieux ouvrir le monde de la moto aux femmes

Caroline, Camille et Anastassia se déchaînent pour mieux ouvrir le monde de la moto aux femmes - Eudoxie

Créée par trois bikeuses, Caroline, Camille et Anastasia, Eudoxie est une marque bordelaise pour motardes à l'esprit rock'n roll. Pour promouvoir le "girl power", elles ont créé des vêtements, décorent des motos et organisent des road-trip entre femmes.

La moto, une histoire de "mecs"? Ca, c'était avant. Aujourd'hui, les candidats au permis moto sont composés de 30% de femmes. Il y a 10 ans seulement, elles n'étaient que 10%. Mais pendant longtemps, les motardes ont dû se contenter d'équipements fait par des hommes. Eudoxie, un marque bordelaise, a été créée en 2017 par trois motardes pour casser les codes et séduire plus encore les femmes.

L'histoire a démarré il y a quatre ans à Bali. Pour un road-trip, Camille Pigeonnier cherche des vêtements à la fois adapté à la morphologie féminine et dans un esprit "ride". Elle découvre alors que tout est fait pour les hommes. En rentrant en France, elle contacte Caroline Merville, une amie graphiste et motarde, pour définir un design très rock'n roll. Finalement, elles créeront ensemble cette marque. Elles sont rejointes rapidement par Anastasia Garreau pour former un trio détonnant.

Eudoxie Unchained Lady, des cuirs noirs pour bikeuses
Eudoxie Unchained Lady, des cuirs noirs pour bikeuses © Eudoxie

Sur leur site, et dans une vingtaine de magasins partenaires dans plusieurs pays d'Europe, elles proposent des t-shirts, chemises et casquettes, mais surtout des blousons et des gants homologués avec protections aux coudes, aux épaules et dans le dos adaptés à la morphologie féminine.

"L'univers de la moto est très riche pour les hommes que ce soit en terme d'équipements, de motos et même d'évènements. On a simplement voulu offrir aux femmes de quoi rider avec un style bien à elles", explique à BFM Business Anastasia Garreau.

En effet, Eudoxie ne s'arrête pas à la mode. Elle a aussi créé un club de bikeuses comme il y en a aux Etats-Unis. Son nom: "Crew Eudoxie". Elle organise des "road-trips" réservés aux femmes. Le prochain -Split Chain pour "briser ses chaînes"- durera trois jours à partir du 11 juin.

Split Chain, des road trip réservés aux femmes dans le sud Ouest,
Split Chain, des road trip réservés aux femmes dans le sud Ouest, © JF pour Eudoxie
"Nous allons sillonner les routes du Sud Ouest entre le Pays Basque et les Landes avec un groupe de copines amoureuses par l'univers du ride. Il y aura des pratiquantes de surf, de free-ride, de skate. Nous partageons toutes ces passions. Il y aura aussi une finaliste de Koh-Lanta que nous avons aidée à passer le permis", raconte Anastasia Garreau.

Eudoxie compte aller encore plus loin. La marque a designé une moto baptisée Gaby, comme la chanson d'Alain Bashung. Elle va poursuivre sur cette voie. Lors du festival Wheels and Waves qui rassemble motards et surfeurs chaque année à Biarritz - la prochaine édition se tient fin juin - la Gaby sera sur le stand Ducati avec trois motos de style "scrambler" décorées à ses couleurs.

Gaby, une Honda 250 CM de 1982, aux couleurs d'Eudoxie
Gaby, une Honda 250 CM de 1982, aux couleurs d'Eudoxie © Eudoxie
"Notre message n'est pas féministe au sens où on l'entend aujourd'hui. On milite plutôt pour le "girl power". On organise des évènements ouverts aux hommes et on a créé des vêtements mixtes à la demande de nos potes. Notre message est de convaincre les femmes de réaliser leur rêve de rouler à moto. Sur notre blog, on discute et on donne des conseils pour voyager, s'équiper et passer le permis", indique Anastasia.

Reste un mystère à éclaricir. Pourquoi Eudoxie? Ce nom vient de la déesse grecque de l’indépendance et de la liberté fille d’Athéna, déesse de la guerre, et de Dionysos, dieu de la fête et de la luxure. Le message, qui s'adresse aux hommes et aux femmes, est on ne peut plus clair.

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco