BFM Business

Désinfection des vélos et trottinettes Jump, paroi dans les voitures: Uber se prépare pour le 11 mai

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Uber dévoile ce samedi son plan en vue du 11 mai et du déconfinement. La plateforme de VTC annonce qu’elle va distribuer des masques à ses chauffeurs.

Des masques, des parois dans les véhicules, des procédures de désinfection, Uber présente ce samedi son plan en vue du 11 mai. Dans un communiqué, la plateforme VTC, qui gère aussi les vélos et trottinettes en free-floating JUMP à Paris, annonce une série de règles de sécurité sanitaire afin de protéger chauffeurs, opérateurs et clients en vue du déconfinement à venir.

Près de 600.000 masques distribués aux chauffeurs et opérateurs

"D’ici le 11 mai, 595.000 masques seront distribués aux chauffeurs, opérateurs JUMP et livreurs, précise ainsi Uber. 350.000 masques chirurgicaux seront distribués aux chauffeurs VTC et 20.000 aux opérateurs JUMP d’ici le 11 mai. Les livreurs utilisant l'application Uber Eats se verront également remettre 225 000 masques".

Au total, ce sont plus de dix millions de masque dans le monde qu’Uber a commandé, affirme la société dans son communiqué.

Des parois de séparation

Autre mesure de protection: "Uber a mis en place des partenariats avec les sociétés Usipanel et Norauto prévoyant des réductions sur l’achat et/ou la pose" de parois de séparation en plexiglas. Ce dispositif rappelle celui mis en place par G7 pour ses taxis il y a quelques jours. Depuis le mois dernier, une réglementation impose de ne prendre qu’un seul passager, qui doit s’asseoir à l’arrière, et pas derrière le conducteur, afin de respecter le mètre de distance de sécurité. Ce plexiglas doit encore renforcer la distanciation entre chauffeur et passager.

Cette question des distances de sécurité et des gestes arrière fait aussi l’objet d’un protocole pour les opérateurs de JUMP. En plus des masques, des gants et des visières pour les mécaniciens leur seront fournis au sein de l'atelier d'entretien des vélos et trottinettes. Un marquage au sol a été réalisé pour aider à respecter les distances de sécurité.

Désinfecter voitures, vélos et trottinettes

L’une des grandes incertitudes même avant le confinement reposait sur la désinfection des véhicules. Uber travaille ici avec Norauto pour que les chauffeurs puissent faire nettoyer leur véhicule en profondeur. Le dernier décret assurant la réglementation de la poursuite d’activités des chauffeurs prévoyait un nettoyage par jour, en plus de la désinfection avec des lingettes des poignées et des éléments plastique.

"Uber met à la disposition des chauffeurs 15.000 boîtes de 80/150 lingettes désinfectantes disponibles dans 42 stations essence Total à travers la France, précise le communiqué. Norauto leur propose par ailleurs un nettoyage intérieur du véhicule incluant le traitement anti-bactérien des conduits de ventilation, le traitement virucide de l'habitacle et le remplacement du filtre d'habitacle à un tarif préférentiel".

Les vélos et trottinettes JUMP seront aussi désinfectés avant la reprise du service, interrompu peu après le 17 mars. Une opération qu'Uber promet d réaliser une fois par jour.

Pauline Ducamp