BFM Business

Des contrôles renforcés sur les routes cette semaine en Europe

Sous la houlette du Tsipol, l’association des polices de la route européennes, de nombreux contrôles, notamment de vitesse, sont menés toute la semaine sur les routes des 28 pays de l’Union.

Sous la houlette du Tsipol, l’association des polices de la route européennes, de nombreux contrôles, notamment de vitesse, sont menés toute la semaine sur les routes des 28 pays de l’Union. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Sous la houlette du Tsipol, l’association des polices de la route européennes, de nombreux contrôles, notamment de vitesse, sont menés toute la semaine sur les routes des 28 pays de l’Union.

Des contrôles de vitesse renforcés se déroulent cette semaine sur les routes de l’Union européenne. Cette opération de large envergure est menée à l’initiative du Tsipol, un organisme qui regroupe les polices de la route des états membres. Le but est simple: sensibiliser au danger de la vitesse, en cette période de fort trafic.

"Une nouvelle fois, nous prions tous les conducteurs de s’interroger sur leur propre attitude par rapport à la vitesse excessive. Tout conducteur qui croit encore qu’une vitesse excessive est une infraction triviale doit y réfléchir à deux fois. Une vitesse excessive ou inappropriée a un impact singulièrement dévastateur sur la sécurité des usagers, augmente à la fois le risque d’accident et leur gravité", explique sur le site du Tsipol son président, Volker Orben.

Des échanges transfrontaliers entre pays membres

Le Tsipol matérialise la collaboration des Etats européens en matière de lutte contre les infractions routières. Comme le rappelle un communiqué du ministère de l'Intérieur cette semaine, via un décret européen du 11 mars 2015, 8 infractions peuvent sanctionner des conducteurs étrangers. C’est notamment le cas pour les excès de vitesse, mais aussi pour le non-port de la ceinture, la conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de drogues, ou encore pour usage du téléphone au volant.

Si un automobiliste est contrôlé dans un autre pays, il devra s'acquitter de l'amende en conséquence, déposer une caution, mais il risque aussi une rétention de permis.

Sécurité routière
Sécurité routière © Sécurité routière

Si un automobiliste commet une infraction, par exemple un excès de vitesse, mais qu’il n’est pas immédiatement sanctionné, il recevra l’amende par courrier. C’est possible grâce aux échanges transfrontaliers. Depuis ce printemps et l'ajout de la Suède dans ce groupe, la France échange des données avec 19 autres pays de l’Union (voir la carte ci-dessus).

Pauline Ducamp