BFM Business

Infractions routières à l'étranger: 20 pays transmettent désormais les amendes à la France

Depuis le 24 juin, la France échange les informations relatives aux infractions routières avec deux pays supplémentaires: la République d'Irlande et la Suède. Au total, vingt pays sont en mesure de faire payer leurs amendes aux automobilistes français.

Si, pendant les prochaines vacances, vous allez rouler à l'étranger, attention à ne pas oublier le respect du code de la route. Depuis ce 24 juin, "les autorités françaises mettent en place les échanges transfrontaliers d'informations relatives aux infractions routières avec la République d'Irlande et la Suède", vient d'annoncer la Sécurité routière. 

Redevables des amendes

Concrètement, et dans le cadre d'une directive européenne de 2015, les ressortissants suédois et irlandais qui commettent des infractions routières relevées par radar sur le territoire français seront verbalisés. 

"Réciproquement, les ressortissants français commettant des infractions routières relevées par radar sur les routes irlandaises et suédoises pourront être poursuivis par les autorités de ces pays", précise la Sécurité routière. 

A noter, en particulier dans le cas des excès de vitesse, que l'infraction commise à l'étranger donnera lieu à une contravention, mais n'entraînera pas de retrait de point. Cela pourrait être le cas à l'avenir, mais il faudrait pour cela avoir une homogénéité des différents systèmes de gestion des infractions routières entre les différents pays européens, nous a précisé un porte-parole de la sécurité routière.

Des échanges d'informations avec 20 pays

La France pratique désormais des échanges transfrontaliers d'informations avec au total 19 pays de l'Union. Avant l'Irlande et la Suède, c'était déjà le cas pour la Belgique, l'Espagne, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Roumanie, l'Italie, le Grand-Duché du Luxembourg, l'Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie et le Portugal.

Un accord bilatéral spécifique existe également avec la Suisse et prévoit également des échanges d'informations de même nature. Ce sont donc au total 20 pays dans lesquels les automobilistes sont désormais redevables des amendes routières. De tels accords permettent de limiter les comportements dangereux commis par des ressortissants étrangers lorsqu'ils roulent à l'étranger.

Les 20 pays (19 pays de l'UE et la Suisse) avec lesquels la France échange les informations sur les infractions routières.
Les 20 pays (19 pays de l'UE et la Suisse) avec lesquels la France échange les informations sur les infractions routières. © Sécurité routière

Une infraction sur cinq relevée en France 

Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21% des infractions relevées concernent des véhicules immatriculés à l'étranger, alors qu'ils ne représentent que 5% à 6% du trafic, indique la sécurité routière, précisant que ce taux d'infractions peut grimper à 50% en période estivale.

Rien que sur les deux derniers pays ajoutés, plus de 15.000 infractions ont été commises par des véhicules immatriculés en Irlande entre février 2018 et janvier 2019, et un peu plus de 12.000 sur la même période avec des plaques suédoises.

Julien Bonnet