BFM Auto

Déconfinement: la reprise s’accélère dans l’usine de Renault à Flins

L’usine qui produit la petite compacte électrique Zoé a rouvert le 28 avril dernier. De quelques dizaines de voitures au départ, la production est passée à plusieurs centaines.

Une semaine après la réouverture, les cadences augmentent à l’usine de Renault à Flins (Yvelines). De quelques dizaines de véhicules chaque jour, la production est passée cette semaine à près de 300 véhicules pour un redémarrage plus global du site. Après l'ouverture de l'atelier tôlerie la semaine dernière, la reprise s’accélère pour cette usine qui produit la citadine électrique Zoé et la compacte Nissan Micra. 1800 salariés ont repris cette semaine le chemin de l’atelier, soit environ la moitié des effectifs de l’usine.

Des masques, du gel, le respect des distances de sécurité

Cette rentrée progressive doit leur permettre de prendre connaissance et de s’adapter aux nouvelles consignes de sécurité sanitaire.

"Je me sens en sécurité, nous avons un bon accompagnement, on nous a bien expliqué les gestes barrière, fourni des masques, du gel", explique à BFMTV Joffrey Renard, un opérateur qui travaille sur la ligne d’assemblage de la Zoé.

Pour aider les salariés à respecter les distances de sécurité, des marquages au sol définissent la zone spéciale allouée à chacun ce qui permet d’éviter des contacts trop rapprochés entre les opérateurs sur une même station de travail. "ls ont chacun leur zone respective pour ne pas être les uns sur les autres", poursuit Joffrey Renard.

Un redémarrage progressif des sites

Renault a rouvert son usine francilienne pour servir un carnet de commandes qui était assez rempli pour la Zoé. Renault n’a pas communiqué de chiffres plus détaillés. Le constructeur avait assuré la fourniture en pièces détachées ces dernières semaines, avant la réouverture des usines d’assemblage. Depuis janvier et les premiers signes de l'épidémie, Renault s’approvisionne aussi auprès d'autres fournisseurs pour justement éviter les tensions. L’usine de Sandouville (Seine-Maritime), où sont produits des utilitaires, a également repris son activité la semaine dernière.

Pauline Ducamp, avec Saber Desfarges