BFM Business

Dans quelles voitures roulent Hillary Clinton et Donald Trump

Quand Hillary Clinton avait expliqué en 2014 ne pas avoir conduit depuis 1996, le nouveau président américain Donald Trump avait lui été officiellement adoubé comme candidat du championnat NASCAR. Mais le milliardaire s'est aussi attiré les foudres du secteur automobile par ses déclarations pendant la campagne.

Quand Hillary Clinton avait expliqué en 2014 ne pas avoir conduit depuis 1996, le nouveau président américain Donald Trump avait lui été officiellement adoubé comme candidat du championnat NASCAR. Mais le milliardaire s'est aussi attiré les foudres du secteur automobile par ses déclarations pendant la campagne. - Michael loccisano / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP  

Donald Trump est devenu cette nuit le 45ème président des Etats-Unis. Propriétaire de plusieurs Rolls-Royce depuis les années 80, soutenu officiellement par le milieu Nascar, le milliardaire a cependant eu maille à partir avec le secteur automobile pendant sa campagne.

L'élection présidentielle américaine du 8 novembre a vu la victoire de Donald Trump. Des deux candidats à la présidence, le milliardaire est celui qui a le plus fait parler de lui sur le thème de l'automobile.

Des voitures de luxe, surtout des Rolls-Royce

On ne compte en effet plus les nombreuses voitures de luxe qui lui sont associées. Quelques-unes ont marqué les esprits, comme la Rolls-Royce Phantom. La limousine de luxe britannique fût l’une des premières voitures du milliardaire. Mais dans la catégorie Rolls-Royce, Donald Trump dispose d'une version autrement plus intéressante, plus collector que la Phantom: une Silver Cloud de 1956.

Une Rolls-Royce Silver Cloud similaire fait partie du garage de Donald Trump, en couleur argentée.
Une Rolls-Royce Silver Cloud similaire fait partie du garage de Donald Trump, en couleur argentée. © Charles01 - Wikimedia

Parmi les autres modèles qui ont dormi dans le garage de Donald Trump, une Lamborghini Diablo de 1997. Récemment mise en vente sur eBay par son actuel propriétaire, qui n’a pas manqué de souligner l’ancien propriétaire de la Diablo, cette Lamborghini se distingue par sa couleur bleu électrique et à peine 25.000 kilomètres au compteur.

Dans le garage de Donald Trump, l'une des plus jolies sportives des années 2000, la Mercedes McLaren SLR (ici en version spéciale Stirling Moss).
Dans le garage de Donald Trump, l'une des plus jolies sportives des années 2000, la Mercedes McLaren SLR (ici en version spéciale Stirling Moss). © AutoBFMtv

Le candidat républicain dispose également d’une Mercedes-McLaren SLR. Le coupé date de 2005, équipé d’un V8 de 617 chevaux. La sportive lui avait été publiquement remise en main propre à la Trump Tower.

Liens privilégiés de Donald Trump avec Cadillac

Egalement propriétaire un temps d’une Tesla Roadster, pris en photo dans une Chevrolet Camaro voiture de sécurité ("Pace car" en Amérique du Nord), Donald Trump roule régulièrement en Cadillac Escalade. Le milliardaire était d’ailleurs en 2015 à la première mondiale du SUV en compagnie de son épouse. Il avait également participé au lancement du cabriolet XLR-V en 2005. Le lien entre le milliardaire et la marque américaine date des années 80, rapporte le site spécialisé GM Authority. Cadillac avait alors sorti deux séries spéciales de limousines, les Trump Golden Series et Trump Executives Series. 

Le Cadillac Escalade est un SUV, dont le lancement commercial s'est fait en présence de Donald Trump.
Le Cadillac Escalade est un SUV, dont le lancement commercial s'est fait en présence de Donald Trump. © Concavo Wheels - Flickr

Candidat officiel du championnat NASCAR

Ces liens privilégiés n’ont pas empêché Donald Trump de multiplier les polémiques avec l’industrie automobile américaine pendant la campagne. Le candidat républicain souhaite notamment renégocier le traité de libre-échange nord-américain, ce qui a provoqué une levée de boucliers dans le secteur automobile américain.

Cinq millions de voitures seront produites au Mexique d’ici 2020, dont certains modèles Ford. Le constructeur à l’ovale a annoncé la construction d’une nouvelle usine pendant la campagne, ce qui a entraîné la fureur de Donald Trump et obligé le patron de Ford, Mark Fields, à lui répondre, dans une rhétorique assez dure.

Candidat officiel du championnat de voiture de tourisme NASCAR aux Etats-Unis, les déclarations du candidat républicain sur l'expulsion d'immigrés illégaux vers le Mexique ont froissé certains patrons d'écurie et fans, rapportait il y a deux semaines le quotidien The Charlotte Observer. Un grand circuit de Nascar se trouve dans cette ville.

Le milieu NASCAR a fortement soutenu Trump pendant la campagne.
Le milieu NASCAR a fortement soutenu Trump pendant la campagne. © ROBERT LABERGE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'Oldsmobile d'Hillary Clinton, qui n'a plus roulé depuis 1996

L’automobile s'est fait beaucoup plus discrète dans la campagne de la rivale malheureuse de Donald Trump, la démocrate Hillary Clinton (seul le van GMC qui l’a ramenée chez elle après son malaise le 11 septembre est régulièrement cité dans les médias ces dernières semaines). Première Dame, ex-Première Dame, puis secrétaire d’Etat, Hillary Clinton a beaucoup circulé dans des voitures officielles de l’administration, limousines ou SUV, comme ce GMC Yukon (elle a certainement également dû emprunter des Cadillac Escalade).

En tant que secrétaire d'Etat, Hillary Clinton a beaucoup circuler dans des véhicules officiels, de gros SUV comme ce GMC Yukon.
En tant que secrétaire d'Etat, Hillary Clinton a beaucoup circuler dans des véhicules officiels, de gros SUV comme ce GMC Yukon. © General Motors

Hillary Clinton avait d'ailleurs confié en 2014 devant la convention nationale des constructeurs automobiles qu'elle ne s'était pas installée derrière un volant depuis... 1996!

Une voiture sort du lot: une Oldsmobile Cutlass Siera (voir la photo ci-dessous). Achetée en 1986 par Hillary Clinton, à Little Rock, dans l’Arkansas, elle fut revendue au départ des Clinton de la Maison-Blanche en 2000 à un jardinier de la présidence, Mike Lawn, selon le Washington Post. Au printemps, Mike Lawn a revendu la voiture d'Hillary Clinton. Son acheteur roule peut-être désormais dans l'une des dernières voitures conduites par Hillary Clinton.

Hillary Clinton avait acheté cette Oldsmobile Cutlass Siera, une berline à quatre portes et au design très géométrique en 1986.
Hillary Clinton avait acheté cette Oldsmobile Cutlass Siera, une berline à quatre portes et au design très géométrique en 1986. © Capture d'écran
Pauline Ducamp