BFM Auto

Shanghai 2017: la Formule 1 du futur selon Renault

Le constructeur français dévoile au salon automobile de Shanghai sa vision de la Formule 1 en 2027. Dans 10 ans, la monoplace R.S. 2027 Vision sera hybride et semi-autonome.

Au salon automobile de Shanghai, dont vous pouvez suivre ici toutes les nouveautés, Renault ne mise pas sur un nouveau modèle, mais sur la prospective. De la prospective en sport automobile. La marque au losange a ainsi dévoilé ce matin la R.S. 2027 Vision, une monoplace de Formule 1, qui comme son nom l'indique, pourrait courir dans 10 ans.

Plus de contacts entre pilotes et spectateurs

Si le look rappelle certaines esquisses de monoplaces autonomes type Roborace, la R.S. 2027 Vision aura elle bien toujours un pilote. Avec un cockpit transparent, et une large visière pour que les spectateurs suivent mieux leur pilote en course, Renault veut multiplier les interactions entre le sportif et ses fans, que ces derniers soient dans les tribunes ou à des milliers de kilomètres, derrière leurs écrans.

Renault a doté d'une large visière vitrée le casque de ses pilotes.
Renault a doté d'une large visière vitrée le casque de ses pilotes. © Renault

Des données de télémétrie sont ainsi communiquées sur le net par l’écurie, tandis que le pilote suit en permanence sur un écran dans le cockpit son positionnement dans le classement des votes de fans. Des LEDs dans les roues permettront également aux téléspectateurs de voir où en sont les batteries, ou les pneus.

Une hybride quatre roues motrices

Côté motorisation, Renault repositionne la F1 comme laboratoire technologique, à l’image de ce que peut aujourd’hui être la Formule E. La monoplace de 2027 sera, comme celle de 2017, hybride. Mais avec une puissance bien supérieure: 1 Megawatt, pour 600 kilos, avec deux moteurs électriques d’une puissance de 250kW chacun.

Ce concept n'est pas une simple étude Photoshop, Renault en a fait un prototype, exposé sur son stand au salon automobile de Shanghai.
Ce concept n'est pas une simple étude Photoshop, Renault en a fait un prototype, exposé sur son stand au salon automobile de Shanghai. © Renault

La monoplace est aussi dotée d’un bloc V6 mais avec moitié moins de volume carburant qu’aujourd’hui, et en misant sur le downsizing, afin de réduire au maximum la consommation. Renault reprend également des éléments de la Zoe ZE 40, comme le système Multi-Sense (amortissement piloté) ou les batteries haute densité. L’hybride permet surtout de disposer de quatre roues motrices et dans les moments moins cruciaux, comme le tour de chauffe ou le passage dans les stands, la R.S. 2027 Vision peut rouler en mode tout électrique.

Une monoplace semi-autonome

L’autre grande innovation de cette monoplace (innovation qui fait une nouvelle fois penser aux Roborace), c’est la conduite semi-autonome. Le pilote peut ainsi passer en mode autonome lors des passages dans les stands, ou lorsque le safety car se trouve en piste. L’occasion pour les pilotes de prendre un peu de temps pour tweeter ou de discuter avec les fans? 

Pour tirer le meilleur parti de cette nouvelle voiture, Renault prévoit des courses de Formule 1 plus courtes (250 kilomètres, au lieu de 300 actuellement), mais avec une seconde course dans le week-end. Là encore, l’influence indirecte de la Formule E, qui se court en 2 parties? La seconde course serait baptisée "The Final Sprint". Mais pour savoir comment fonctionne cette dernière épreuve, il faudra attendre 2027... et surtout un changement de réglementation FIA.

Pauline Ducamp avec Top Gear