BFM Auto

Un accident, un chien sur la piste... du spectacle à la première course Roborace

Un chien sur la piste, heureusement évité par DevBot 1.

Un chien sur la piste, heureusement évité par DevBot 1. - Roborace

Lors d'un premier essai réalisée dans la foulée du grand prix de Formule E à Buenos Aires (Argentine), les deux premiers exemplaires de DevBot, les voitures de course autonomes, se sont élancées sur la piste.

Qui a dit que les courses de voitures autonomes seraient ennuyeuses à mourir? La première course qui s'est déroulée le 18 février dernier vient faire taire les détracteurs... mais pas forcément avec les bonnes raisons!

Du premier dépassement à la première course

Les prototypes de Roborace sont en effet toujours en développement. Peu de temps avant de se lancer dans leur première course, les deux premiers spécimens, DevBot 1 et DevBot 2, venaient en effet de vivre leur premier dépassement, lors d'un test réalisé sur le circuit de Silverstone. Un moment historique à revivre à partir de 0'50 dans la vidéo ci-dessous. 

Quelques jours plus tard, rendez-vous sur le circuit urbain de Buenos Aires (Argentine) où se déroulait l'ePrix de Formule E, un terrain d'essai idéal. Le premier départ (historique encore) est à revivre à partir de 2'34 de la même vidéo ci-dessous.

Tout se passait bien, avec une vitesse de pointe de 186 km/h rapidement atteinte par DevBot 1, jusqu'au drame, avec le premier accident de Roborace. En voulant prendre un virage un peu trop rapidement un virage, DevBot 2 percute la barrière et son oeil-caméra ne peut que constater les dégâts... Un crash (historique, une fois de plus) qui se déroule à 2'55 de la vidéo.

Un chien sur la piste

Seul en piste, DevBot 1 n'avait plus qu'à finir la course. Une partie gagnée d'avance sauf qu'il fallait aussi faire face à un événement inattendu: un chien a ainsi fait irruption sur la piste mais, heureusement, a été évité par la voiture de course robotisée.

A noter que les DevBot ont bouclé leur tour le plus rapide en 1'40, soit 30 secondes de plus que le meilleur tour lors de la manche de Formule E. Les pilotes humains peuvent donc encore être rassurés.

Les performances de Roborace devraient toutefois s'améliorer avec les nouveaux tests réalisés. Les nouveaux prototypes, qui ne peuvent désormais plus du tout accueillir d'humain à l'intérieur, viennent d'ailleurs d'être présentés. Ils se montrent plutôt prometteurs avec leur aérodynamique optimisée et quatre moteurs de 300 kW qui devraient leur permettre de dépasser les 300 km/h, contre une vitesse de pointe de 200 km/h actuellement. De quoi, cette fois-ci, ne faire qu'une bouchée des pilotes humains?

Les deux nouvelles versions de prototypes de Roborace dévoilées à Barcelone le 27 février.
Les deux nouvelles versions de prototypes de Roborace dévoilées à Barcelone le 27 février. © Roborace
Julien Bonnet