BFM Business

Pour Mercedes, la voiture de demain sera autonome et en kit

Mercedes-Benz repense la mobilité urbaine, de la livraison aux transports de personnes, avec son dernier concept-car dévoilé ce lundi: le Vision Urbanetic.

Mercedes-Benz repense la mobilité urbaine, de la livraison aux transports de personnes, avec son dernier concept-car dévoilé ce lundi: le Vision Urbanetic. - Daimler AG

Une voiture aux carrosseries interchangeables comme un jouet, autonome, qui peut aussi bien transporter des passagers que livrer des marchandises, c’est la vision du futur automobile selon le constructeur allemand.

Une seule plateforme, deux voitures possibles, et jusqu’à 12 passagers sans conducteur, c’est l’automobile de 2030 selon Mercedes. Ce lundi, le constructeur allemand a dévoilé le Vision Urbanetic, un concept de voiture autonome modulable pour le transport urbain.

Changer de carrosseries selon les usages

Le principe est simple. Plutôt qu’imaginer plusieurs modèles, un pour transporter des passagers, un autre pour livrer des marchandises, Mercedes a conçu une base unique, qui peut ensuite se transformer selon les besoins. Le matin ou le soir, lors des trajets domicile/bureau, des cabines de transports de personnes sont installées sur les plateformes dotées d’un groupe motopropulseur électrique (quatre roues, une batterie et un moteur électrique).

Avec 5,14 mètres de long, le véhicule peut accueillir jusqu’à 12 personnes. Dans la journée, quand la majorité des urbains sont sur leur lieu de travail, les cabines de transport de personne sont échangées contre des cabines de transports de marchandises à deux étages. Le Vision Urbanetic peut alors atteindre 3,70 mètres de haut, pour assurer le plus de livraison possible. 

A droite se trouve la plateforme unique de ce nouveau type de transport. Elle peut être couplée avec une cabine de transports de passagers (au centre), ou de transports de marchandises (à gauche).
A droite se trouve la plateforme unique de ce nouveau type de transport. Elle peut être couplée avec une cabine de transports de passagers (au centre), ou de transports de marchandises (à gauche). © Daimler

Un modèle autonome et électrique

Mercedes repense ainsi le trafic en ville, et son business-model: de constructeur automobile à fournisseur global de mobilité.

"Le but est de transporter plus de personnes et de biens, mais avec moins de véhicules sur une infrastructure qui ne change pratiquement pas, dans le but de désengorger les centre-villes, tout en répondant aux besoins grandissants de mobilité des consommateurs", résume le constructeur allemand.

Avec la conduite autonome, le véhicule peut surtout assurer la livraison de marchandises en soirée, de manière très silencieuse, dans des villes encore plus peuplées d'ici une décennie. Mercedes estime qu’à l’horizon 2030, 5,2 milliards d’habitants vivront dans des villes, avec plus de 700 agglomérations dépassant le million d’habitants.

Mercedes-Benz dispose d’une division dédiée aux véhicules utilitaires, à côté de son activité voitures particulières. C’est en conjuguant les développements sur l’intelligence artificielle, sur la voiture autonome et sur les nouvelles formes de mobilité que la marque allemande a mis au point ce nouveau concept-car. Mercedes ne précise pas s’il opérera lui-même le service, via une appli, ou mettre ce genre de véhicules à des prestataires, d’Amazon à Transdev.

Mercedes explore cependant ce monde des services depuis plusieurs années. Il a récemment fusionné son système d’autopartage avec celui de BMW, et propose non plus d’acheter, ou même louer au mois un véhicule, mais d’avoir un abonnement pour emprunter n’importe quel modèle.

Pauline Ducamp