BFM Auto

Citroën vous offre une C1, si vous voulez bien la partager

La C1 gratuite ! Si vous acceptez de la prêter 20 jours par mois.

La C1 gratuite ! Si vous acceptez de la prêter 20 jours par mois. - Citroën

Citroën lance une offre originale et inédite en Europe. Sa petite citadine revient à 0 euros par mois à une condition: intégrer une plate-forme d'autopartage dans laquelle PSA Peugeot Citroën a investi récemment et prêter sa C1 vingt jours par mois.

La C1 neuve est gratuite. La citadine de Citroën n’est certes pas un des modèles les plus attractifs du marché mais comme vous vous en doutez il y a certaines conditions à cette offre exceptionnelle.

Un véhicule gratuit à prêter deux jours sur trois

Tout d'abord, il s'agit d'une offre de location longue durée ou LLD. Elle sera proposée dès janvier 2017 sur la version Feel 5 portes équipée du moteur essence VTi 68 BVM, en prenant un contrat sur 36 mois, avec une utilisation limitée à 75.000 km sur cette période. Le loyer pour ce véhicule est de 149 euros par mois. Or, et c'est là l'astuce, cela correspond exactement au loyer que vous recevrez en partageant votre véhicule 20 jours par mois. Cette solution sera proposée en partenariat avec TravelCar.com, une plate-forme d'autopartage dans laquelle PSA Peugeot Citroën a investie récemment. La start-up propose des points de retrait et de dépôt dans les centres villes, gares et aéroports, avec une liste bien sûr disponible sur son site. 

Une source de revenus potentielle

Précision importante: la C1 doit bien être mise à disposition mais le prêteur touchera son pécule de la LDD même s'il n'est pas emprunté par quelqu'un. Une garantie d'être remboursé de son loyer mensuel donc. Et en bonus, la petite citadine aux chevrons pourra même se transformer en source de revenus. En effet, le prêteur touche 0,05 euro par kilomètre parcouru en autopartage. Si la C1 fait en moyenne 50 kilomètres au quotidien sur 20 jours, cela fera donc une petite enveloppe bonus de 50 euros par mois, ou 600 euros par an. De quoi par exemple louer une routière pour se rendre sur son lieu de vacances ou contribuer aux frais de fonctionnement, d'assurance et d'entretien de la C1 ou d'un autre véhicule du foyer.

L'autopartage, nouvelle tendance forte des constructeurs

Si cette offre se révèle inédite pour une marque automobile, Citroën n'est pas seul sur ce créneau de l'autopartage. De nombreux constructeurs opèrent ainsi actuellement leur mutation, de "simples" vendeurs d'automobiles à fournisseurs de solutions de mobilité.

Cela vaut aussi bien pour les marques bien installées, comme Ford ou Renault, mais aussi pour les petits nouveaux. L'américain Tesla parie par exemple sur l'évolution de ses systèmes de conduite autonome pour permettre à ses futurs clients de prêter leur véhicule plus facilement. La future Model S, sous réserve de l'évolution de la réglementation, pourrait ainsi potentiellement se rendre seule chez son locataire et revenir par elle-même chez son propriétaire. Un avantage décisif vu que le principal problème reste actuellement l'interaction entre propriétaires et emprunteurs, même si de nombreuses plateformes en ligne proposent déjà par exemple un parking gratuit à l'aéroport si vous acceptez de prêter votre véhicule pendant sa période d'immobilisation.

De son côté, Link&Co, la nouvelle marque lancée par le chinois Geely, repose tout particulièrement sur un système optimisé et intégré à ses futurs véhicules afin de favoriser l'autopartage. La voiture du futur ne sera peut-être plus immobilisée la plupart du temps, comme c'est le cas actuellement. 

Julien Bonnet