BFM Auto

Portrait-robot de la Ford d’après 2020: électrique, autonome… et en autopartage

Un prototype de Ford Fusion circulant dans les rues imaginaires de mCity, la ville-test située près de Detroit pour les essais de voitures autonomes.

Un prototype de Ford Fusion circulant dans les rues imaginaires de mCity, la ville-test située près de Detroit pour les essais de voitures autonomes. - -

La marque américaine vient de dévoiler ses deux grands objectifs au cours des cinq prochaines années: proposer des véhicules électriques (ou hybrides) et autonomes.

En 2021 dans votre voiture Ford, vous conduirez peut-être sans essence et sans les mains! La marque américaine vient en effet de présenter son programme visant à accélérer le développement de véhicules autonomes et propres au cours des prochaines années.

Une certaine Model E...

Dès 2019, Ford sortirait ainsi son premier véhicule développé spécialement pour être 100% électrique. Le constructeur de Detroit propose en effet déjà une version électrifiée de sa Focus. Ce nouveau modèle serait baptisé Model E, le nom que Tesla voulait donner à l’origine à sa berline compacte Model 3. Ford compte justement concurrencer le premier modèle à prix "raisonnable" du trublion californien, ainsi que la Chevrolet Bolt, en offrant une autonomie comparable d’environ 300 kilomètres.

Cette Model E pourrait adopter la même architecture que la Hyundai Ioniq, avec un châssis capable de supporter les trois principales motorisations "propres": 100% électrique, hybride rechargeable et hybride non-rechargeable, précise Automotive News. Une version crossover pourrait également être proposée.

Côté batterie, Ford serait en négociations avec Jaguar Land Rover et BMW pour créer une usine commune et réduire ainsi les coûts de recherche et de développement production. La Model E sera elle assemblée dans la nouvelle usine mexicaine de Ford. Sa construction avait d’ailleurs été annoncée en décembre dernier, lorsque le groupe avait indiqué sa volonté d’investir 4,5 milliards de dollars pour que sa gamme soit composée à 40% de véhicules électriques en 2020 – hybrides compris.

Ford prêt à lâcher le volant

Encore plus révolutionnaire pour la marque pionnière de l’automobile moderne avec sa Model T au début du XXe siècle et à l’origine de modèles de rêves comme la Mustang ou plus récemment la GT, Ford a également prévu de proposer des modèles 100% autonomes à partir de 2021. Tellement autonomes qu’ils n’auront ni volant, ni pédales d’accélérateur ou de frein. Pour lancer sur le marché ce qui semble encore aujourd’hui être un produit futuriste, le patron de Ford, Mark Fields, a annoncé qu’il allait doubler ses équipes dédiées et s’appuyer sur des partenariats avec des start-up afin de booster le développement des technologies de pilotage automatique.

Ford dispose en effet d’un certain savoir-faire dans ce domaine et fait rouler depuis de nombreuses années des voitures équipées notamment de LIDAR, ce système de balayage laser qui permet au véhicule de se repérer en reconstituant son environnement en 3D. Des voitures qui réalisent notamment des tests à Mcity une ville façon décors de cinéma sortie de terre spécialement pour simuler les futurs usages de véhicules autonomes.

L'autopartage généralisé

Mais cette Ford 100% autonome, vous ne la posséderez sans doute pas. Elle sera en effet disponible à la demande pour réaliser des déplacements ponctuels, comme avec le service Autolib mais sans avoir à conduire.

Adieu donc à la recherche du plaisir de conduite pour la marque qui préparerait ainsi sa mue en "fournisseur de solutions de mobilité"? "Si vous cherchez des voitures pour les sensations fortes, nous avons ce qu’il vous faut, avec la Focus RS ou encore notre Mustang", a précisé Mark Fields. Ouf de soulagement, parce qu’une Mustang électrique et sans volant ni pédale… c’est tout de suite moins drôle!

Julien Bonnet