BFM Auto

Chaleur, orages et bouchons: comment se préparer à prendre la route pour ce week-end noir

Avec les fortes températures de ce week-end et la forte circulation attendue, les automobilistes sont appelés à la plus grande vigilance.

Des fortes chaleurs, avec de nombreux départements placés en alerte canicule et orages, une circulation très dense, avec le traditionnel chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, le week-end s'annonce particulièrement à risque sur les routes de France.

Avec la crise sanitaire, davantage de Français ont opté pour la voiture pour se déplacer cet été. Une récente étude Yougov pour eBay indique en effet que 39% privilégient ce mode de transports pour partir en vacances, un choix inhabituel pour 16% d'entre eux.

Un véhicule bien préparé

Dans ces conditions de fortes chaleurs, il convient plus que jamais de partir avec un véhicule bien préparé. A minima, vérifier avant le grand départ le niveau d'huile moteur, de liquide de refroidissement (toujours moteur à froid) et la pression des pneus, si vous n'avez pas eu l'occasion de faire réviser votre véhicule récemment.

Le chargement du véhicule doit également être optimisé, avec notamment les bagages les plus lourds qui doivent être placés le plus bas possible, rappelle la Sécurité routière, afin de limiter les risques en cas d'accident.

Garder la forme au volant

Logiquement, avec des températures qui peuvent vite grimper à l'arrêt dans les bouchons, il faut bien penser à aérer le véhicule avant d'enclencher la climatisation, et à une température jamais plus de 5 à 7 degrés inférieures à la températeur extérieur.

"Hydratez-vous régulièrement", "faites des pauses (si possible à l'ombre)" et ne laissez surtout pas un passager ou un animal à bord du véhicule lors d'un arrêt, rappelle aussi la Sécurité routière.

Pour les pauses, au moins toutes les deux heures et dès que le conducteur ressent les premiers signes de fatigue. Ne fixez pas d'heure d'arrivée à votre destination, ce qui peut engendrer un stress inutile et augmenter les risques d'accident.

Il faut également passer une bonne nuit avant la grand départ, pas toujours simple en période de canicule.

"Il faut faire attention aux dettes de sommeil surtout sur l'autoroute où la somnolence est le premier facteur d'accidentalité et de mortalité. Si on part tôt ou que les nuits sont trop chaudes, on ne dort pas bien et quand on prend le volant on risque de s'endormir", explique Anne Lavaud, présidente de l'association Prévention Routière.

N'oubliez pas votre masque

Dans le contexte de crise sanitaire, n'oubliez pas de prendre votre masque. Il peut être obligatoire si vous souhaitez accéder aux installations des aires d'autoroutes.

"Vous avez l’habitude d’emporter de l’eau et des petits gâteaux dans la voiture"? Pensez désormais à prendre des masques, du gel hydroalcoolique ou des lingettes désinfectantes qui vous seront utiles si vous ne pouvez pas vous laver les mains avec de l’eau et du savon", indique ainsi Vinci Autoroutes.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto