BFM Auto

A distance, il enferme le voleur de sa Tesla dans l'habitacle

-

- - Tesla

Alors qu'il venait d'être victime d'un "carjacking", un propriétaire de Tesla Model 3 a pu immobiliser le véhicule et bloquer les portières, en attendant l'arrivée de la police. Avec le voleur à l'intérieur.

Arrestation originale pour la police de Barstow, en Californie. La personne à interpeller attendait en effet "sagement" à bord du véhicule... qu'elle venait de tenter de voler. 

Stoppé dans sa fuite

La victime, un propriétaire de Tesla Model 3, a expliqué qu'il était assis à bord, quand un inconnu s'est approché subitement, ouvrant la porte et lui criant de sortir du véhicule, explique la police locale dans un post Facebook repéré par le site spécialisé Roadshow.

Une fois à l'intérieur, l'agresseur tente de partir. Mais, grâce à son smartphone connecté à sa Tesla, la victime a pu, depuis l'extérieur, couper le moteur et verrouiller les portières. L'application mobile de la marque californienne permet en effet d'activer de nombreuses fonctions à distance, ce qu'on retrouve aussi désormais chez d'autres marques. 

Rapidement prévenus par la victime, les policiers ont pu arrêter le suspect, inculpé pour "carjacking", soit un vol de voiture avec violence, et pourvoir agi sous l'influence de substances illégales. 

Une Tesla capable de jouer les cellules de garde à vue?

Si, pour des raisons de sécurité, il semble peu probable que le conducteur puisse réellement enfermer quelqu'un à bord de sa Model 3, qui dispose comme toutes les voitures d'une sécurité enfant pour les portières arrière mais pas à l'avant, l'agresseur a peut-être été "piégé" par le système d'ouverture original de la berline électrique. A l'intérieur, point de poignée à tirer et bien visible comme c'est le cas en général mais un petit bouton assez discret sur chaque portière.

Le bouton d'ouverture en image dans le manuel d'utilisateur de la Model 3.
Le bouton d'ouverture en image dans le manuel d'utilisateur de la Model 3. © Tesla

Sous l'influence de la drogue et sans doute surpris de découvrir l'intérieur de la berline compacte de Tesla, l'agresseur n'a visiblement pas trouvé ce fameux bouton qui lui aurait permis de sortir du véhicule.

Julien Bonnet