BFM Business

20.000 Harley-Davidson sillonnent les routes des Alpes

Ce week-end, dans la station alpine, 60.000 fans de la marque américaine se sont réunis pour les Harley Days. Avec 20.000 motos présentes.

Ils ont fêté le 14 Juillet au guidon de leur machine. Plus de 60.000 fans de Harley-Davidson se sont retrouvés ce week-end dans la station alpine de Morzine, pour le festival Morzine-Avoriaz Harley Days. Ce rassemblement est l’un des plus importants en France, avec le traditionnel rendez-vous de Grimaud (Var), suspendu cette année.

20.000 motos ont sillonné les routes de montagne pendant tout le week-end, pour des balades en pleine nature, visites de musées, multiples stands vendant des objets liés à l'univers Harley-Davidson, concerts rock. Stands et cafés débordent, et la station fait en quatre jours tous les deux ans le chiffre d'affaires mensuel des autres mois de juillet.

"C'est une Harley pour vegans!"

L’évènement était aussi l’occasion de présenter aux fans de la marque le futur d’Harley: la Livewire, sa première moto électrique (que nous vous faisions découvrir il y a quelques semaines en vidéo). Un pari nécessaire pour la marque, mais osé, vis-à-vis des propriétaires de Harley.

Autour du stand, ça jase... "Elle est pas belle", "ça fait bizarre qu'il n'y ait pas de bruit", "je monterai jamais là-dessus", "c'est une Harley pour vegans!", ou, réaliste: "Harley va devenir généraliste".

"Ils ne sont pas rebelles à mort, mais ils ont cette flamme dans le regard (...) ils aiment (...) des sensations un peu plus violentes, comme les gens qui aiment le rock", commente le critique musical Philippe Manoeuvre, parrain de la manifestation.

Une nouvelle stratégie nécessaire 

Reste qu'Easy Rider, c'était en 1969, et que les propriétaires de Harley Davidson sont souvent largement sexagénaires. Il faut "conquérir une clientèle plus jeune", résume Loïc de Cambronne, directeur général pour la France, qui reste confiant dans la sortie de la Livewire.

"Il y a de la controverse mais c'est bien, poursuit Loïc de Cambronne. La marque est passionnelle. Les gammes existantes vont perdurer, car c'est notre ADN".

Une trentaine de commandes a déjà été enregistrée en France pour la Livewire, dont le prix démarre à 34.000 euros. Harley Davidson essaie donc de se diversifier, en fournissant par exemple des auto-écoles pour le passage du permis moto. Elle prépare pour 2021 et 2022 un "trail" (pour une pratique dans la nature) et un roadster (semi-sportive), segments nouveaux pour elle.

Pauline Ducamp, avec Mathilde Serra et AFP