BFM Business

Avec sa gamme électrique, Harley Davidson ne veut plus faire uniquement des motos pour bikers

Harley Davidson a dévoilé son plan stratégique pour les quatre prochaines années. En plus de ses modèles traditionnels, le groupe présentera une gamme de motos électriques dont le premier modèle sera lancé en 2019.

La légende Harley a démarré il y a 115 ans. L'aventure va se poursuivre en s'adaptant à l'époque. Les motos équipées du célèbres moteurs V-Twin et leur bruit de cheval au galop vont cohabiter avec des deux-roues dotés de moteurs électriques silencieux et puissants.

Début septembre, le patron a dévoilé son plan "More roads to Harley-Davidson" qui donne les objectifs stratégiques pour les quatre prochaines années. Harley investira entre 450 et 550 millions de dollars d’ici à 2022 et compte réaliser un "milliard de revenus annuels supplémentaires en 2022 en comparaison de 2017".

Pour y parvenir, le constructeur doit séduire une nouvelle clientèle. "Aux côtés des bikers qui nous soutiennent depuis longtemps, nous allons lancer une nouvelle révolution dans la liberté qu’offre le deux-roues pour inviter les motards qui n’ont pas encore goûté au plaisir de rouler à nous rejoindre" a déclaré Matt Levatich, PDG du groupe.

"Leader du marché de la moto électrique"

Le projet électrique est dans les cartons depuis plusieurs années, mais cette fois, la marque de Milwaukee donne des précisions étonnantes. Il ne s’agit pas lancer une moto, mais une gamme dont le premier modèle la LiveWire, sera lancé en 2019. Avec ce modèle, Harley à l’ambition de devenir "leader du marché de la moto électrique".

Cette moto a été dévoilée au public pour les 115 ans de la marque début septembre au Harley-Davidson Museum. Le groupe ne donnera pas les caractéristiques du modèle, ni ses performances. Mais les photos diffusées donnent quelques indices. La LiveWire est une sportive dotée d’un dispositif Combo pour la charge rapide a repéré le site "ebike Generation".

Autre détail qui a son importance: elle sera Made in América. Elle a été conçue par le centre de R&D du Wisconsin et construit dans l’usine de York, en Pennsylvanie. Un message qui semble s'adresser à Donald Trump après la polémique sur la délocalisation d'une partie de la production.

Harley Davidson
Harley Davidson © Harley Davidson

Après ce premier modèle, d’autres seront présentés jusqu’en 2022 pour toucher d’autres profils de clients. Harley va même jusqu’à présenter les croquis de plusieurs motos: un "sportster" léger et puissant et des concepts qui semblent destinés aux urbains. L'un d'eux ose même un clin d’œil aux fidèles de la marque avec un design inspiré du modèle de 1910. Une manière de montrer que la stratégie électrique n’est en rien un reniement, mais un pari d'avenir qui passe par l’ouverture à d’autres clients. Après avoir transformée les cadres sup’ en bikers, Harley compte désormais transformer les piétons en motards.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco