BFM Alsace
Alsace

"Les muscles ne fonctionnent plus du tout": la lente rééducation du triathlète alsacien Tom Lecomte après son accident

Après son accident début juillet, l'espoir du triathlon alsacien a commencé sa rééducation il y a deux semaines. Déjà fauché par une voiture en 2019, il ne compte pas abandonner sa passion.

Cinq minutes pour aller du salon à la cuisine, un déambulateur, un cœur qui bat la chamade et des douleurs intenses. Ainsi peut se résumer le quotidien de Tom Lecomte, espoir alsacien du triathlon. Début juillet, le jeune homme originaire de Breuschwickersheim a été renversé par un poids lourd lors d'un entraînement à vélo. Résultat: deux fémurs brisés et trois litres de sang perdus.

"Au sol après l'accident, j'étais conscient et je galérais à bouger les orteils à gauche. Dans ma tête, je n'étais pas trop serein pour ma jambe gauche. S'il avait roulé un peu au-dessus des fémurs c'était fini parce qu'il m'écrasait les organes", témoigne-t-il au micro de BFM Alsace.

"Des douleurs que je ne souhaite à personne"

Depuis deux semaines, l'athlète passe ses journées allongées chez ses parents à retrouver petit à petit l'usage de ses jambes. Si ce spécialiste des longues distances est habitué à l'effort et à la douleur, la rééducation qu'il entreprend s'annonce ardue.

"C'est plus dur de faire une rééducation après ça qu'une préparation pour un Ironman. Ça fait beaucoup plus mal les douleurs qu'après un entraînement", affirme-t-il.

Avant d'ajouter: "Je ne vous dis pas les douleurs que j'ai dans les ischio, les cuisses, surtout la jambe gauche. Elle a été vraiment traumatisée et les muscles ne fonctionnent plus du tout. C'est vraiment des douleurs que je ne souhaite à personne à part à celui qui m'a renversé."

Un triathlon dès 2023

Pourtant, côté rééducation, Tom Lecomte n'en est pas à son premier rodéo. Le jeune homme avait déjà été victime d'un accident en 2019, fauché par une voiture lors d'un entraînement à vélo résultant en de nombreuses fractures, côtes cassées, ruptures aux cervicales, aux vertèbres, une luxation du genou, etc.

En mai 2020, il annonce même mettre fin à sa carrière avant de redoubler d'effort pour reprendre le chemin des compétitions au printemps dernier. Preuve que l'étoile montante du triathlon n'abandonne pas: après son nouvel accident, il songe une nouvelle fois à tout plaquer mais tire rapidement un trait sur cette idée.

"Au bout d'un jour et demi, je me suis dit 'c'est en moi, c'est dans mon sang'. Pour moi ça serait comme abandonner, je ne peux pas baisser les bras", confie-t-il à notre micro.

Les prochains objectifs de l'Alsacien? Participer à un triathlon en début d'année prochaine et refaire des compétitions dès 2024.

Matthieu Chanvillard avec Marine Langlois